Passer au contenu principal

ConstructionLes maçons défilent par milliers à Zurich

Un jour après Lausanne, des milliers de maçons débraient mardi à Zurich pour défendre la retraite à 60 ans et leur convention collective. Ils ont bloqué le pont de la gare.

Les employés du secteur de la construction bénéficient d'une nouvelle convention collective dès le 1er janvier 2019. L'accord passé entre partenaires sociaux prévoit la garantie de la retraite à 60 ans et des hausses de salaires pour les deux prochaines années. (Mercredi 19 décembre 2018)
Les employés du secteur de la construction bénéficient d'une nouvelle convention collective dès le 1er janvier 2019. L'accord passé entre partenaires sociaux prévoit la garantie de la retraite à 60 ans et des hausses de salaires pour les deux prochaines années. (Mercredi 19 décembre 2018)
Keystone
Plus de 4000 maçons ont arrêté le travail lundi dans le canton de Vaud, selon le syndicat Unia. (Lausanne, 5 novembre 2018)
Plus de 4000 maçons ont arrêté le travail lundi dans le canton de Vaud, selon le syndicat Unia. (Lausanne, 5 novembre 2018)
Keystone
Tout au long de la journée le cortège se déplacera dans la ville. (Mardi 16 octobre 2018)
Tout au long de la journée le cortège se déplacera dans la ville. (Mardi 16 octobre 2018)
Salvatore Di Nolfi, Keystone
1 / 16

Les grévistes ont défilé dès ce matin dans le centre-ville, avant de marquer une pause sur le pont pour prendre ensemble leur repas de midi. Ils sont plus de 4000, selon les syndicats. La police évoque «plusieurs milliers» de personnes. La manifestation devait se terminer par une action symbolique devant le siège de la Société suisse des entrepreneurs (SSE).

«Les maçons triment chaque jour dehors par tous les temps. Maintenant, la SSE veut introduire la journée de 12 heures. C'est une attaque directe contre les maçons», a critiqué par communiqué Nico Lutz, responsable du secteur Construction et membre du comité directeur du syndicat Unia.

Menaces

«La SSE est appelée à renoncer à ses exigences maximales et à approuver la solution proposée. Sinon, les maçons poursuivront leurs protestations», a de son côté déclaré Guido Schluep, responsable de la branche Construction du syndicat Syna.

Le ton s'est durci récemment entre syndicats et entrepreneurs. La convention nationale du secteur de la construction, qui expire en fin d'année, ainsi que le maintien de la retraite à 60 ans, sont au coeur des différends. Des mesures supplémentaires limitées dans le temps sont nécessaires pour assurer cette retraite. Des discussions sont menées depuis août dernier. La prochaine ronde de négociations aura lieu le 9 novembre.

Accusations mutuelles

Les syndicats assurent qu'une solution est prête, comprenant le maintien de la retraite à 60 ans, et la prise en charge des coûts de l'assainissement par les maçons si la SSE accorde en contrepartie une hausse de salaire. Mais ils accusent la SSE de n'accepter cette solution que si des coupes sont faites dans la convention. La SSE rejette ces propositions et reproche aux syndicats d'en exiger trop.

Ces trois dernières semaines, plus de 16'000 maçons ont mené des actions similaires à celle de Zurich dans toute la Suisse. Lundi, 4000 maçons ont défilé à Lausanne. En juin dernier, 18'000 ouvriers étaient déjà descendus dans la rue à Zurich. Les syndicats évoquent «la plus grande mobilisation de maçons depuis plus de dix ans».

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.