Passer au contenu principal

Pour maîtriser les coûts de la santé, le PLR veut des franchises plus élevées

Le Parti libéral-radical présente à son tour ses solutions, comme un compte épargne santé.

Philippe Nantermod, conseiller national (VS) et vice-président du PLR.
Philippe Nantermod, conseiller national (VS) et vice-président du PLR.
Keystone

C’est au tour du PLR de se pencher sur le système de santé. Comme l’a révélé le «Blick», le Parti libéral-radical publie un papier de position et critique au passage les mesures déjà préconisées par le PDC et le PS (lire encadré). L’objectif, lui, est le même: maîtriser la hausse des coûts et donc celle des primes d’assurance. La potion PLR passe par une bonne dose de responsabilité individuelle et une plus grande flexibilité. L’idée générale? Le conseiller national et vice-président du PLR Philippe Nantermod (VS) fait une analogie avec la restauration: «Aujourd’hui, on propose à tous les assurés un menu complet. Cette possibilité doit continuer d’exister, mais sans être la norme. On doit laisser la possibilité aux gens de n’avoir accès qu’au plat du jour.» Voici quelques-unes de ses recettes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.