«Le parlement me suivra sur le Gripen»

Avion de combatUeli Maurer a présenté le programme d’armement de l’armée qui inclut l’achat du Gripen. Le ministre de la Défense est confiant en ses chances devant le parlement.

Ueli Maurer: «Le prix a été un argument. Mais le Gripen est tout d’abord un avion qui répond à toutes les exigences fixées par notre armée de l’air.»

Ueli Maurer: «Le prix a été un argument. Mais le Gripen est tout d’abord un avion qui répond à toutes les exigences fixées par notre armée de l’air.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ueli Maurer a présenté tout à l'heure le message Gripen au parlement. Les élus fédéraux se prononceront lors des sessions de mars et juin 2013 sur l'achat de 22 Gripen pour le prix de 3,1 milliards de francs. Le Gripen, choisi en novembre 2011, répond aux exigences de l’armée et est meilleur marché que ses concurrents. Il présente le meilleur rapport qualité-prix et cause les frais d'exploitation les plus bas, souligne le gouvernement. Interview du ministre de la Défense.

24 heures: - Quelles garanties avez-vous obtenues de la part de la Suède?

Ueli Maurer: Pour le Conseil fédéral, il est clair que la Suède est le partenaire idéal pour la Suisse. Le gouvernement suédois nous a présenté des garanties tant sur le prix, sur la date de livraison que sur la qualité de l’avion. De plus, regardez ABB par exemple, l’industrie suédoise et l’industrie suisse se connaissent très bien depuis des décennies. Tout cela est de nature à nous rassurer.

Mais Saab est en difficulté économique: est-elle digne de confiance?

Le contrat est signé avec le gouvernement suédois et pas avec Saab. Les problématiques qui pourraient survenir seront donc réglées par la Suède. Mais nous sommes persuadés que tout ira bien, car tout se présente pour le mieux.

Vous annoncez 2,5 milliards d’affaires compensatoires pour l’industrie suisse. C’est définitif?

Il était nécessaire que la Suisse décide d’acheter l’avion avant que les affaires compensatoires soient consolidées. C’est une partie importante de cet achat d’avions de combat. Ce 100% de compensation pour l’industrie suisse devrait produire l’équivalent de 1000 places de travail pour 10 ans.

On en revient au prix du Gripen: est-ce le meilleur avion ou le meilleur marché?

Le prix a été un argument. Mais le Gripen est tout d’abord un avion qui répond à toutes les exigences fixées par notre armée de l’air.

Reste maintenant à convaincre le parlement?

Je suis confiant. J’estime que la controverse est plus forte au sein des médias que parmi les élus fédéraux. Mais on trouve toujours deux ou trois opposants farouches au Gripen, ou aux avions de combat, qui donnent beaucoup de la voix. Ce sont les habituels qui sont toujours contre l’armée, mais la majorité sait que nous en avons besoin.

Et face au peuple, aussi confiant?

Ce sera plus difficile qu’au parlement. Un grand travail de persuasion et d’explication sera nécessaire afin de démontrer à la population la nécessité de cet achat. Mais je reste confiant car les avions font partie intégrante de notre système sécuritaire. Et les gens sont sensibles à ces aspects.

Avec un plafond budgétaire à 4,7 milliards, au lieu des 5 milliards que demande le parlement, que se passera-t-il pour l’armée?

Il faudra planifier l’armée et ses missions sur une base de 4,7 milliards. C’est d’ailleurs ce que demande le Conseil fédéral. Mais on verra quel est le scénario choisi: laissez-moi quelques mois pour répondre définitivement…

Créé: 14.11.2012, 18h01

Galerie Photos

Rappel de la bataille pour ou contre le Gripen en images

Rappel de la bataille pour ou contre le Gripen en images Le Conseil fédéral a choisi le Gripen du Suédois Saab comme nouvel avion de combat pour remplacer les vieux Tiger. Mais leur achat est combattu par référendum. Les Suisses se prononceront le 18 mai 2014.

Articles en relation

Le sort du Gripen dépend désormais du Parlement

Avions de combat Le Conseil fédéral continue de défendre le Gripen E. Cet avion, choisi en novembre 2011, répond selon lui aux exigences de l’armée et est meilleur marché que ses concurrents. Mais il appartiendra au Parlement de trancher. Plus...

Le Gripen pourrait éviter le référendum populaire

Coup de théâtre La majorité de la commission de la politique de sécurité au Conseil national veut augmenter à 5 milliards les dépenses de l'armée. Elle désavoue le Conseil fédéral et remet en cause un vote sur le Gripen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.