Passer au contenu principal

En mal de reconnaissance, les infirmiers se rebiffent

Une initiative populaire demandera plus d’autonomie pour le personnel soignant.

Aujourd’hui, les soins infirmiers ne peuvent être prodigués sans ordonnance du médecin.
Aujourd’hui, les soins infirmiers ne peuvent être prodigués sans ordonnance du médecin.
BSIP

Ils en ont assez d’attendre. Assez des «oui, mais». L’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI) prévoit de lancer une initiative populaire pour donner plus d’autonomie au personnel soignant. A l’heure actuelle, celui-ci ne peut donner des soins que si un médecin a délivré une ordonnance. Sans cela, les caisses maladie ne remboursent pas les prestations. Pour l’ASI, cette contrainte complique sérieusement la tâche des professionnels qui savent pourtant très bien ce qu’ils font.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.