Passer au contenu principal

Des manifestants conspuent la venue de Trump

La venue du président américain Donald Trump au Forum économique mondial de Davos a suscité plusieurs rassemblements en Suisse.

Dernier salut de Donald Trump avant d'entrer dans son avion Air Force One à Zurich pour s'envoler en direction de Washington. (Vendredi 26 janvier 2018)
Dernier salut de Donald Trump avant d'entrer dans son avion Air Force One à Zurich pour s'envoler en direction de Washington. (Vendredi 26 janvier 2018)
Keystone
Donald Trump ne s'est pas attardé à Davos. Il a quitté la station à bord  de Marine One, l'hélicoptère présidentiel pour se rendre à l'aéroport de Zurich où l'attend  Air Force One. (Vendredi 26 janvier 2018)
Donald Trump ne s'est pas attardé à Davos. Il a quitté la station à bord de Marine One, l'hélicoptère présidentiel pour se rendre à l'aéroport de Zurich où l'attend Air Force One. (Vendredi 26 janvier 2018)
AFP
Un Boeing 737 de l'US-Airforce a amené le 11 janvier à Zurich une première équipe en prévision de la venue de Donald Trump. (17 janvier 2017)
Un Boeing 737 de l'US-Airforce a amené le 11 janvier à Zurich une première équipe en prévision de la venue de Donald Trump. (17 janvier 2017)
Keystone
1 / 66

Plus d'un millier de personnes ont manifesté mardi soir à Zurich contre la venue du président américain Donald Trump au Forum économique mondial de Davos, a constaté un journaliste de l'AFP.

Longtemps incertaine à cause de la crise budgétaire à Washington, la visite de M. Trump en Suisse a été confirmée lundi soir par la Maison Blanche. Le milliardaire républicain doit rencontrer de nombreux dirigeants et prononcer vendredi un discours très attendu au dernier jour du Forum de Davos.

«Dump the Trump»

«Trump not welcome» («Trump n'est pas le bienvenu»), scandaient les manifestants qui ont défilé dans le centre-ville de Zurich, arborant des banderoles et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : «Dump the Trump» («Jetez le Trump)»,«Smash WEF» («Détruisez le Forum économique mondial») et «Switzerland is hosting nazis» («La Suisse accueille des Nazis»).

La manifestation était organisée par les Jeunes socialistes suisses et le Mouvement pour le socialisme, rejoints par de nombreuses organisations altermondialistes.

«On proteste à la fois contre la venue de Trump et contre le WEF (abréviation anglaise du forum économique de Davos, ndlr). Des discussions entre les 1% les plus riches du monde et un personnage qui alimente une atmosphère agressive envers les minorités et les femmes n'ont rien à faire en Suisse», a expliqué à l'AFP Tamara Funiciello, présidente des Jeunes socialistes de Suisse (Juso).

Plusieurs rassemblements

Des militants écologistes, antifascistes, communistes et anarchistes, ainsi que des organisations kurdes et palestiniennes ont également défilé. Certains militants cagoulés ont tiré à plusieurs reprises des pétards et des feux d'artifice, parfois en direction des forces l'ordre, et allumé des fumigènes.

«Trump est l'incarnation du sexisme, du racisme, de l'exploitation et de la corruption», a estimé Michel Zahn, porte-parole du Mouvement pour le socialisme.

Pendant les discours qui ont précédé le défilé, plusieurs orateurs ont utilisé les mêmes termes pour décrire le président américain.

«Les décisions terribles qu'il a prises en matière d'immigration et d'environnement nous concernent tous», a déclaré Ursula McCreight, avocate suisse. «Nous restons loin des Etats-Unis depuis qu'il est élu, alors que nous avons de la famille là-bas. Et maintenant il vient en Suisse...», a regretté son époux américain, venu avec une pancarte «Trump, worst president ever» («Trump, le pire président de tous les temps»).

«Cela nous fait peur que Donald Trump ait autant de pouvoir et d'influence», a expliqué Maria, étudiante âgée de 18 ans. «Les valeurs d'égalité, de fraternité et de solidarité doivent peser plus que la valeur de l'argent, ce que Trump et le WEF représentent», a avancé Thomas, professeur à Zurich et militant Attac.

Des rassemblements anti-Trump ont également eu lieu dans d'autres villes de Suisse mardi soir, selon l'agence ATS.

Lancée mercredi 10 janvier par l'organisation suisse Campax, la pétition «Trump, vous n'êtes pas le bienvenu - tenez-vous loin de Davos!» cumule déjà près de 17'000 signatures.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.