Passer au contenu principal

Des manifestants d'extrême gauche brûlent un drapeau suisse à Berne

Quelques centaines de militants d'extrême gauche ont manifesté samedi à Berne contre le racisme et le nationalisme. Certains ont brûlé un drapeau suisse.

L'espace culturel de la Reitschule, dans la capitale fédérale, célèbre ces jours-ci sa fête de l'été sous la devise «No Borders, No Nations» («Pas de frontières, pas de nations»). (Archives)
L'espace culturel de la Reitschule, dans la capitale fédérale, célèbre ces jours-ci sa fête de l'été sous la devise «No Borders, No Nations» («Pas de frontières, pas de nations»). (Archives)
Keystone

Un concert improvisé d'un quart d'heure a été donné sur la place Fédérale. Certains manifestants ont mis le feu à un drapeau suisse avant de prendre la direction de la gare, point de départ de leur marche. Le défilé n'avait pas été autorisé. La police s'est toutefois tenue en retrait, a constaté une journaliste de l'ats sur place.

Le rassemblement s'est déroulé pacifiquement dans l'ensemble. Quelques pétards ont été tirés. Les transports publics ont été perturbés.

«Il n'y a rien à fêter le 1er août», ont clamé les organisateurs anonymes. Ces derniers ont battu en brèche les structures de pouvoir, ainsi que la politique migratoire.

L'espace culturel de la Reitschule, dans la capitale fédérale, célèbre ces jours-ci sa fête de l'été sous la devise «No Borders, No Nations» («Pas de frontières, pas de nations»). L'événement de samedi s'inscrit dans ce cadre.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.