Manifestations contre les géants de l'agrochimie

SuisseDes milliers de personnes ont défilé à Bâle et à Morges contre Monsanto et Syngenta pour réclamer un changement d'orientation de l'agriculture.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 2000 personnes sont descendues samedi après-midi dans les rues à Bâle pour plaider en faveur d'une agriculture plus écologique et sociale et manifester contre les entreprises agrochimiques. A Morges, une manifestation a réuni un millier de personnes.

Dans le cadre du mouvement mondial «Marche contre Monsanto», les manifestants rassemblés à Bâle ont réclamé un changement d'orientation de l'agriculture et dénoncé le pouvoir destructeur des groupes agro-industriels. Ils ont notamment critiqué les pesticides toxiques, le génie génétique, les brevets de semences et la logique du profit dans la production alimentaire.

Des revendications plus locales ont été mises en avant: le financement d'un institut agro-écologique à l'Université de Bâle et la fin du sponsoring et d'autres partenariats entre le canton et Syngenta. Une lettre ouverte au gouvernement bâlois, contenant ces préoccupations, a été rendue publique à la fin de la manifestation.

Syngenta, l'un des plus grands producteurs mondiaux de pesticides, a son siège à Bâle. Ce fleuron de la cité chimique bâloise est passé en mains chinoises. Dans la commune voisine de Muttenz BL, c'est la société allemande Multi Bayer qui dispose également d'un site de production.

C'était la quatrième fois que ce type de manifestation contre les géants de l'agrochimie avait lieu dans les rues de Bâle. Cette année, elle était soutenue par une soixantaine d'organisations et de partis politiques. Les manifestants ont défilé dans le calme depuis la Barfüsserplatz jusqu'au siège de Syngenta.

Aussi à Morges

A Morges (VD), quartier général de Monsanto pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, un millier de personnes ont pris part à une manifestation contre la firme américaine. Organisée par Greenpeace Vaud, cette marche annuelle «démontre la volonté de la société civile de réaliser une transition en profondeur dans le domaine de la production et de la distribution des aliments», écrit l'organisation.

Spécialisée dans les biotechnologies agricoles, les semences et les OGM, l’entreprise Monsanto est surtout connue pour avoir commercialisé le Round up, herbicide le plus utilisé dans le monde, dont la substance active est le glyphosate. Une substance classée comme «cancérogène probable» en 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer, rappelle Greenpeace dans un communiqué. (ats/nxp)

Créé: 19.05.2018, 17h18

Articles en relation

Insecticides: l'UE tranche en faveur des abeilles

Justice Les trois néonicotinoïdes, fabriqués par Bayer et Syngenta, sont des insecticides considérés comme nocifs pour les abeilles. Plus...

Trois pesticides dangereux pour les abeilles interdits

Union Européenne L'UE décide d’interdire trois néonicotinoïdes (la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame) s'attaquant au système nerveux des abeilles. Plus...

Rachat: les «sites suisses de Syngenta renforcés»

Chimie L'administrateur principal du groupe bâlois rejette les craintes de certains de voir la recherche et la production délocalisées en Chine. Plus...

OGM non approuvés: Syngenta verse 1,5 milliard

Suisse Le groupe agrochimique bâlois avait vendu du maïs OGM encore non autorisé en Chine. Un accord a été conclu avec des acteurs du monde agricole. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...