Match au coude à coude pour Prévoyance 2020

SondageImpossible de dire quel sera le sort réservé à la réforme des retraites. L’hostilité est plus grande en Suisse romande

La présentation de l'objet sousmis au vote le 24 septembre, par easyvote.ch.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est de ce côté-ci de la Sarine qu’est parti le référendum contre Prévoyance 2020, et c’est peut-être de ce côté-ci que se jouera la votation. Le non à la réforme des retraites est en effet un peu plus marqué en Suisse romande (52% de non) qu’en Suisse alémanique (47%). Mais impossible pour l’heure de dire qui va l’emporter le 24 septembre, les résultats étant extrêmement serrés.

Selon notre sondage en ligne réalisé en début de semaine sur les sites d’information de Tamedia (dont 24 Heures et la Tribune de Genève), le volet TVA de la réforme passerait tout juste la rampe: 51% de oui/plutôt oui, contre 45% de non/plutôt non. Le nombre d’indécis est faible: 4%. Les choses sont encore plus serrées pour le volet général de la réforme, qui serait pour l’heure refusé par 48%, contre 47% d’avis favorables! 5% des sondés se disent encore indécis. A noter qu’il faut un oui aux deux objets pour que Prévoyance 2020 soit adoptée.

Oui et non se rapprochent

La campagne qui désormais fait rage influence les opinions, mais ne permet pas d’affiner les prévisions. Au contraire, les écarts entre partisans et opposants à la réforme se sont rapprochés. Les non ont perdu du terrain par rapport au premier sondage Tamedia. A noter que le sondage de la SSR, paru la semaine dernière, donnait un léger avantage au oui, sans que l’on puisse conclure à une victoire dans les urnes.

Une polarisation croissante

Alors que le référendum a été lancé par un front de la gauche syndicale, cela ne se retrouve pas vraiment chez les votants. Au contraire, le oui s’est renforcé chez les sympathisants socialistes (75%) et Verts (69%). La conviction est un peu moins forte au centre: 66% de oui au PDC, par exemple. La ligne de démarcation est très claire avec l’UDC et le PLR où le non l’emporte auprès de 75% et 58% des militants. Les femmes sont également plus sceptiques (53% de non) que les hommes (51% de oui).

Les arguments qui portent

Les deux arguments qui font mouche dans le camp du oui: la réforme est indispensable au vu des problèmes, et elle est un bon compromis. Chez les adversaires, trois idées marquent les esprits: la réforme pénalise la jeunesse, elle est injuste pour les femmes, et enfin elle ne va pas assez loin.

Pas de suspense, en revanche, en ce qui concerne l’article constitutionnel sur la sécurité alimentaire. Le oui, déjà clair lors du premier sondage, s’est encore renforcé. Désormais les opposants sont tombés sous la barre des 30%, tandis que 63% des sondés annoncent voter oui.

Créé: 25.08.2017, 06h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...