Passer au contenu principal

Maudet avait informé Longchamp d’un séjour semi-officiel

Deux mois et demi avant son déplacement aux Emirats, Pierre Maudet avait informé le président du Conseil d'Etat de l'époque qu'il rencontrerait des personnalités officielles.

Pierre Maudet et François Longchamp.
Pierre Maudet et François Longchamp.
Mottaz et Iuncker

Nouvelles contradictions dans l’affaire du voyage à Abu Dhabi de novembre 2015. Le séjour avait un caractère «professionnel» bien avant sa réalisation, a reconnu mercredi Pierre Maudet, président du Conseil d’État. Et François Longchamp, son prédécesseur, en avait connaissance.

Pierre Maudet s’est défendu pendant des mois en parlant d’un voyage strictement privé, cherchant à écarter les accusations politiques portant sur la violation du règlement genevois en matière de dons. Il a encore tenu cette version le 31 août auprès de ses collaborateurs et de ses collègues. La demande de levée d’immunité du Ministère public en vue de sa mise en prévention a sans doute aidé l’élu à la réflexion. Le Parquet a affirmé le 30 août avoir des preuves que le prince héritier des Émirats l’avait non seulement invité lui, sa famille et son chef de cabinet, mais avait aussi réglé la facture de plusieurs dizaines de milliers de francs. Finalement, Pierre Maudet a confessé le mensonge mercredi lors de la séance gouvernementale. Et ce, alors que les documents étaient prêts pour acter son maintien à ses fonctions avec des aménagements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.