Maudet risque de perdre une présidence suisse

Affaire MaudetLa Conférence des chefs cantonaux de Justice et Police auditionnera son président la semaine prochaine.

Pierre Maudet est également président de la Conférence des chefs cantonaux de justice et police.

Pierre Maudet est également président de la Conférence des chefs cantonaux de justice et police. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur le site Internet de la Conférence des directrices et directeurs des Départements cantonaux de justice et police (CCDJP), tout semble baigner dans le bonheur. Le conseiller d’État Pierre Maudet y apparaît souriant en devanture. Un communiqué rappelle qu’il est le président de la Conférence depuis avril 2018. Pourtant, dans les coulisses, le climat est nettement plus tendu.

Suite à la mise en cause du ministre genevois, il a été décidé de l’auditionner. Ce sera la semaine prochaine lors de la réunion de la Conférence les 20 et 21 septembre, à Zoug. Un e-mail a été envoyé pour demander aux membres de s’abstenir de tout commentaire sur la question avant la séance. Et quand on téléphone au secrétariat général de l’association, on nous répond gentiment mais fermement: «Pas de commentaire.»

En attendant, Pierre Maudet va déjà perdre la présidence latine de la Conférence. Mais son vice-président, le ministre neuchâtelois Alain Ribaux, explique qu’il ne faut pas y voir la moindre sanction. «Vu son élection à la présidence suisse au printemps, il avait été décidé de le remplacer à la présidence latine. C’est la Vaudoise Béatrice Métraux qui accédera à cette fonction.»

La présidence de la Conférence suisse est une autre paire de manches. Car les événements se sont précipités ces derniers jours. Pierre Maudet a perdu la présidence du Conseil d’État genevois, et a été privé, entre autres, de la Police. Peut-il dès lors matériellement conserver la présidence de la Conférence suisse alors qu’il n’a plus de policiers sous ses ordres? Nous avons posé la question au principal intéressé. Pierre Maudet se refuse à tout commentaire et nous renvoie au secrétaire général de la Conférence. Le conseiller d’État genevois Mauro Poggia, qui a hérité de la Police, ne tourne pas autour du pot. «La question de savoir si M. Maudet doit toujours représenter Genève à cette Conférence a été discutée mais sa position n’a pas été contestée tant qu’il s’occupe de la détention et des renvois, sujets traités par cette Conférence.»

Mauro Poggia ajoute cependant que cette décision est «toujours sous réserve d’une volonté différente qui serait exprimée par les membres de la Conférence suisse». Il rappelle aussi que «la présidence de la CCDJP ne relève pas du Canton mais d’un vote de ses membres». Cette présidence suisse devrait être difficile à conserver pour Pierre Maudet. La presse alémanique, de gauche ou de droite, tire à boulets rouges sur le ministre genevois. Elle ne comprend pas pourquoi il ne démissionne pas de son poste après ses mensonges. Il est douteux que la CCDJP prenne le risque de maintenir à sa tête un ministre qui a reconnu avoir menti et qui fait l’objet d’une enquête judiciaire. On a vu jeudi que le PLR Suisse, par la voix de sa présidente, Petra Gössi, pousse aussi Pierre Maudet vers la sortie. (24 heures)

Créé: 14.09.2018, 19h54

Articles en relation

Pierre Maudet perd la présidence du Conseil d’État genevois et la Police

Genève Remaniement au sommet de l’État de Genève, le 2e en une semaine. Antonio Hodgers devient président du collège. La Police passe à Mauro Poggia. Plus...

Les partis réagissent au retrait de Pierre Maudet de la présidence

Genève Pierre Maudet renonce provisoirement à la présidence du gouvernement genevois, reprise par Antonio Hodgers. La police passe à Mauro Poggia, l'Aéroport à Serge Dal Busco. Revivez notre direct. Plus...

L’étau continue à se resserrer sur Pierre Maudet

Politique La commission de contrôle de gestion demande de lui retirer la police et l’Aéroport durant la durée de l’enquête du Ministère public. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.