Mauro Poggia apparaît dans les Panama Papers

RévélationsLa RTS révèle que le conseiller d'Etat genevois était l'ayant-droit économique d'une société offshore.

Le conseiller d'Etat.

Le conseiller d'Etat. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Jaguar Capital Group Corporation» était une société offshore fondée en 2004 et enregistrée dans les îles vierges britanniques, nous apprend la RTS au 19:30 ce lundi 10 mai 2016. Son détenteur? Le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia, en charge du département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS).

D'après la base de données des Panama papers mise en ligne hier soir, cette société a été radiée fin 2015, soit 2 ans après son élection au Conseil d'Etat. Faux, répond Mauro Poggia qui dit avoir mis fin à ces activités dès 2013.

Clients légaux

Le conseiller d'Etat nie par ailleurs tout acte illégal. Il a répondu par écrit à la RTS: «Je n'ai jamais été ayant droit de cette société. J'étais, en qualité d'avocat, fondé de procuration, pour des clients agissant en toute légalité, et dont l'identité était connue de la banque».

Il ajoute encore qu'il n'y a aucun conflit avec son rôle d'élu: «J'ai fait radier mes pouvoirs vis-à-vis de cette société avant mon entrée en fonction au Conseil d'Etat et n'ai eu, depuis, aucune activité d'avocat», a-t-il répondu par écrit à la chaîne romande. ()

Créé: 10.05.2016, 19h46

Galerie photo

Les «Panama Papers» secouent le monde

Les «Panama Papers» secouent le monde 140 personnalités internationales ont utilisé des sociétés offshore pour cacher des avoirs. Les documents, regroupés sous la dénomination Panama papers, ont été exploités par une centaine de journaux.

Articles en relation

Une partie des Panama Papers sur le Net

Evasion fiscale Une base de données contenant quelque 200'000 noms d'entreprises et de particuliers a été ouverte au public sur Internet. Plus...

Sanctions pour soupçons de blanchiment

USA-Panama Les Etats-Unis ont gelé les actifs d'importants hommes d'affaires panaméens, également surveillés dans leur pays. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...