Passer au contenu principal

Le médecin genevois révoqué sort de son silence

Reconnu coupable d'avoir falsifié une étude scientifique, le professeur admet une faute. Mais conteste toute malversation.

Une enquête menée par l’Université, rendue en mai, a décelé une fraude scientifique.
Une enquête menée par l’Université, rendue en mai, a décelé une fraude scientifique.

Fait rarissime, un médecin adjoint, professeur associé, a été révoqué par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et l’Université de Genève (UNIGE). Et cela après qu’une procédure interne l’a reconnu coupable d’avoir falsifié les résultats d’une étude scientifique (voir notre article de jeudi). Explications.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.