Passer au contenu principal

Les médecins ne veulent pas d'un nouveau moratoire

Déçue par la proposition du Conseil fédéral allant dans le sens d'un moratoire sur l'ouverture de nouveaux cabinets médicaux, l'association des médecins suisses préférerait que les cantons gèrent eux-mêmes le problème.

Jacques de Haller, président de la Fédération suisse des médecins (FMH): "Laissons les cantons gérer ce problème!"
Jacques de Haller, président de la Fédération suisse des médecins (FMH): "Laissons les cantons gérer ce problème!"
Keystone

Réintroduire la clause du besoin à l'ensemble du pays n'est pas une bonne idée, estime la Fédération suisse des médecins (FMH). Même pour une durée transitoire. L'organisme faîtier déplore que la proposition des cantons, qu'il soutenait, n'ait pas été retenue par le ministre de la santé Alain Berset. Les précisions de Jacques de Haller, président de la FMH.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.