Passer au contenu principal

Suisse-Amérique latineMercosur: Cassis veut une conclusion rapide

Ignazio Cassis a terminé sa visite en Amérique latine. Il a souligné l'importance d'une rapide conclusion de l'accord de libre-échange entre l'AELE et le Mercosur.

Ignazio Cassis et son homologue brésilien Ernesto Araújo.
Ignazio Cassis et son homologue brésilien Ernesto Araújo.
Keystone

Au terme de sa visite sur le continent sud-américain, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rencontré son homologue brésilien Ernesto Araújo. Les deux hommes ont souligné l'importance d'une rapide conclusion de l'accord de libre-échange entre l'AELE et le Mercosur.

L'AELE et le Mercosur négocient depuis deux ans. L'AELE réunit la Suisse, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein. Le Marché commun du Sud (Mercosur) réunit lui le poids du Brésil, de l'Argentine, de l'Uruguay et du Paraguay.

Ignazio Cassis a souligné que des critères sociaux et environnementaux devraient aussi être respectés dans les questions économiques. Sans durabilité, il n'y a pas d'avenir, a dit le conseiller fédéral, cité dans un communiqué du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) publié samedi.

Avec le Brésil, le chef de la diplomatie suisse a rappelé l'importance d'une convention de double imposition, garante de relations économiques prospères. Le texte, déjà négocié, est en cours de ratification à Brasilia. La nécessité d'un accord de protection des investissements a également été confirmée.

Communauté helvète

Ignazio Cassis a clôturé vendredi sa première tournée de cinq jours en Amérique latine. En Uruguay, il s'est rendu à San José de Mayo et à Nueava Helvetica, deux petites villes étroitement liées à la Suisse. Sur les 3,4 millions d'habitants que compte l'Uruguay, 50'000 ont des racines suisses, des ancêtres émigrés au 19e siècle.

Mercredi, M. Cassis a prononcé un discours à Santiago du Chili pour marquer le 80e anniversaire du Colegio Suizo. La Suisse joue un rôle économique important dans ce pays en tant que dixième plus gros investisseur. Deux mille entreprises helvétiques y ont créé plus de 30'000 emplois.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.