Passer au contenu principal

Renvoi de requérantsLa mésaventure sénégalaise de Ruth Metzler

Simonetta Sommaruga a fait lundi le voyage de Tunis pour signer un accord de réadmission. Ruth Metzler a vécu en 2003 un cauchemar politique après s'être rendue au Sénégal pour un accord du même type.

Le Conseillère fédéral Ruth Metzler annonce le 4 mars 2003 l'échec définitif de l'«accord de transit» signé deux mois plus tôt avec le Sénégal. Il devait permettre à la Suisse de renvoyer via le Sénégal des requérants de toute l'Afrique de l'Ouest.
Le Conseillère fédéral Ruth Metzler annonce le 4 mars 2003 l'échec définitif de l'«accord de transit» signé deux mois plus tôt avec le Sénégal. Il devait permettre à la Suisse de renvoyer via le Sénégal des requérants de toute l'Afrique de l'Ouest.
Yoshiko Kusano, Keystone
Ruth Metzler avait signé l'accord de transit  le 8 janvier à Dakar, dans les bureaux du ministre sénégalais des Affaires étrangères Tidiane Gadio.
Ruth Metzler avait signé l'accord de transit le 8 janvier à Dakar, dans les bureaux du ministre sénégalais des Affaires étrangères Tidiane Gadio.
Capture Journal télévisé SF
La ministre suisse de la Justice et police a signé le même jour un accord avec le ministre des Affaires étrangères tunisien Rafik Abdessalem pour le renvoi facilité de requérants d'asile en provenance de Tunisie.
La ministre suisse de la Justice et police a signé le même jour un accord avec le ministre des Affaires étrangères tunisien Rafik Abdessalem pour le renvoi facilité de requérants d'asile en provenance de Tunisie.
Lukas Lehmann, Keystone
1 / 4

Comme Simonetta Sommaruga lundi en Tunisie, Ruth Metzler a connu une heure de gloire en 2003 à Dakar. Le 8 janvier, elle signait, avec le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, «un accord de transit». La Suisse pouvait renvoyer via Dakar les requérants d'asile déboutés venus de toute l'Afrique de l'Ouest.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.