Passer au contenu principal

Messe du souvenir: pas de congé pour un meurtrier

Un Grec condamné pour meurtre voulait assister à une messe à la mémoire de sa fille décédée. Le risque de fuite est trop grand, ont jugé les autorités.

La détenu purge actuellement une peine de 13 ans de détention pour meurtre au pénitencier de Pöschwies.
La détenu purge actuellement une peine de 13 ans de détention pour meurtre au pénitencier de Pöschwies.
Keystone

Le Tribunal fédéral estime que les autorités zurichoises ont refusé à bon droit un congé à un Grec condamné pour meurtre. Ce dernier souhaitait assister à une messe à la mémoire de sa fille décédée. Les autorités craignaient que l'homme n'en profite pour prendre la fuite.

Le recourant, qui est âgé aujourd'hui de 40 ans, avait tué en 2013 un homme avec qui il exploitait une plantation illégale de chanvre. Il avait frappé la victime avec un marteau puis l'avait pendue à un câble. Il avait écopé de 13 ans de détention pour meurtre.

En 2018, il avait demandé un congé afin d'assister à une messe à la mémoire de sa fille. Craignant une fuite, le Service d'exécution des peines du canton de Zurich avait refusé de le laisser sortir du pénitencier de Pöschwies, où il purge sa peine.

Motifs de refus suffisants

En revanche, le Tribunal administratif du canton de Zurich avait admis son recours. Saisi à son tour par le procureur général, le Tribunal fédéral confirme la décision initiale de refus du congé dans un arrêt publié vendredi.

Les juges de Mon-Repos estiment qu'un risque de fuite pouvait être redouté: des motifs suffisants allaient dans ce sens. Certes, en cas de fuite, le Grec ne pourrait pas se rendre en Allemagne où vit son fils car il risquerait fort d'être remis par Berlin à la Suisse.

D'un autre côté, le reliquat de peine à purger est encore relativement long. En outre, l'homme a refusé d'organiser la messe du souvenir dans les locaux du pénitencier ou de se faire accompagner. Pour la Cour de droit pénal, ce sont là des motifs suffisants pour conclure à un risque de fuite (arrêt 6B_133/2019 du 12 décembre 2019)

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.