Passer au contenu principal

Le métier de disquaire est en voie de raréfaction

Cette année, aucun nouvel apprenti ne sera formé dans la branche. Le marché du disque n’est pourtant pas moribond.

Laurent Sambo et Michel Pavillard, disquaires militants à Genève, se battent contre le téléchargement.
Laurent Sambo et Michel Pavillard, disquaires militants à Genève, se battent contre le téléchargement.
GEORGES CABRERA

Le cru 2015 d’apprentis disquaires sera le dernier. La formation spécialisée périclite en Suisse romande. La branche Musique, confiée à l’association Suissemusic par l’Ecole professionnelle de commerce de Lausanne, ne sera pas reconduite l’année prochaine. Daniel Claro est l’ultime «survivant» de la formation romande de disquaire: «Je suis à peu près le seul musicien de toute l’école, mais on s’y habitue. J’espère pouvoir travailler dans ce milieu que j’aime, mais je ne sais pas si le métier va perdurer.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.