Michael Lauber tempère les attentes sur l'enquête

Espionnage en SuisseLe procureur de la Confédération, Michael Lauber, modère les attentes sur l'enquête liée à l'espionnage en Suisse. Il a prévenu qu'il sera difficile d'obtenir des renseignements.

Michael Lauber, le procureur de la Confédération, a déclaré qu'il sera difficile d'avoir des informations sur les activités d'espionnage.

Michael Lauber, le procureur de la Confédération, a déclaré qu'il sera difficile d'avoir des informations sur les activités d'espionnage. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le procureur de la Confédération Michael Lauber tempère les attentes liées à l'enquête sur les activités d'espionnage en Suisse. Il ne pourra pas faire grand-chose sans réelles informations, déclare-t-il dimanche dans une interview parue dans la Zentralschweiz am Sonntag.

Habituellement, les Etats ne s'assistent pas juridiquement dans les cas de délits politiques. «Il sera donc très difficile d'obtenir des renseignements de la part de la Russie concernant Edward Snowden. Et sans ceux-ci, je ne pourrai pas faire grand-chose», explique-t-il.

«Le mérite de M. Snowden est en fin de compte de nous avoir mis au courant que toutes ces choses peuvent se passer. Mais nous ne devons pas croire maintenant que ces pratiques vont s'arrêter.» L'important réside dans la manière de gérer cette situation. Les gens sont aujourd'hui fortement dépendants de leurs ordinateurs et autres moyens de communication, et donc vulnérables.

Submerger le système

«La meilleure protection consiste à submerger tous les systèmes avec le plus d'informations possibles. De cette façon, il devient plus ardu de retirer quelque chose de la masse.» Le Ministère public de la Confédération (MPC) dispose de mesures d'interventions internes et externes pour se défendre contre la surveillance extérieure.

«Lorsque nous discutons de choses importantes, il est important de ne le faire que face à face et pas par téléphone.» Michael Lauber ne prend par exemple pas son ordinateur portable avec lui quand il se rend à l'étranger et que la situation sécuritaire l'exige.

Le Conseil fédéral a donné vendredi son feu vert au MPC pour enquêter sur les activités interdites de services de renseignements en Suisse. Le MPC a ouvert la semaine dernière une procédure pénale contre inconnu. (ats/nxp)

Créé: 08.12.2013, 10h59

Articles en relation

Snowden fait le beurre des hébergeurs suisses

Espionnage Les entreprises suisses de stockage de données voient les clients affluer depuis les révélations sur l’espionnage de la NSA. Certaines firmes ont vu leurs affaires tripler. Plus...

Le Conseil des États s’inquiète des renseignements suisses

Affaire Snowden La Chambre des cantons a réclamé la création d’une commission d’experts, inquiète de l'état des services de renseignements après l'ampleur de l'espionnage américain révélée par l'affaire Snowden. Plus...

Espionnage en Suisse: procédure pénale ouverte

Enquête fédérale Après les révélations d'espionnage à grande échelle, le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure pénale contre inconnu, en raison de «réels soupçons» de telles activités par des Etats étrangers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.