Mike Horn en difficulté dans l'Arctique

ExpéditionLe célèbre aventurier de nationalité suisse et sud-africaine, ainsi que le Norvégien Borge Ousland, traversent l'Océan arctique. Mais la glace est dangereuse en raison du réchauffement.

Mike Horn se retrouve victime des bouleversements climatiques. Son moral est «au plus bas», selon sa fille.

Mike Horn se retrouve victime des bouleversements climatiques. Son moral est «au plus bas», selon sa fille. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux célèbres explorateurs qui tentent de traverser à ski l'Océan arctique gelé doivent affronter une couche de glace inhabituellement fine en raison du changement climatique, ce qui rallonge leur entreprise et réduit leurs rations, a-t-on appris samedi auprès de l'expédition.

Le Sud-africain Mike Horn et le Norvégien Borge Ousland, respectivement âgés de 53 et 57 ans, ont quitté Nome en Alaska par voilier le 25 août. Ils ont atteint la mer de glace le 12 septembre et voyagent depuis à ski, en tirant des traîneaux chargés de vivres.

Au départ, ils envisageaient d'achever leur traversée vers mi-novembre. Mais «à cause du changement climatique, la glace est plus fine que d'habitude et plus encline à dériver», a expliqué un porte-parole de l'expédition, Lars Ebbesen.

Habituellement, cette dérive impose aux explorateurs quelques kilomètres supplémentaires par jour. «Mais les vents poussent la glace vers le Groenland et ils ont reculé de trois à cinq kilomètres par jour», a-t-il poursuivi. L'équipe espère dorénavant que l'objectif pourra être atteint d'ici dix à douze jours, juste la durée de leurs rations.

La traversée est un «cauchemar»

La fille aînée de Mike Horn, Annika Horn, 26 ans, a confié au quotidien français «Le Parisien» que la traversée devenait un cauchemar. «Son moral est au plus bas. Je ne l'ai jamais vu comme ça, dans un état de fatigue physique extrême. Il est en train de perdre la sensation de ses extrémités, c'est inquiétant. Avec ma sœur Jessica, on veut qu'il rentre vite à la maison», a-t-elle dit.

Selon Lars Ebbesen, «il n'y a pas de danger, pas de grand drame. Mais c'est serré, une course effrénée pour atteindre l'objectif». «Si cela prend plus longtemps, nous réfléchissons à la manière de leur apporter plus de nourriture», a-t-il ajouté, précisant que la météo évoluait et que des vents plus favorables étaient attendus.

Les deux hommes n'ont pas demandé à être évacués et sont «dans une condition étonnamment bonne» en accomplissant un tel exploit, «ils ont quelques engelures mais c'est tout à fait normal», a dit un porte-parole du Centre de coordination des sauvetages en Norvège du Nord, Bard Mortensen.

Des sauveteurs «étudient à ce stade des plans par précaution» au cas où une évacuation deviendrait nécessaire, par hélicoptère ou par bateau, a poursuivi M. Mortensen, mais «aucune évacuation n'est en cours (...), ils sont déterminés actuellement à y arriver tout seuls». (afp/nxp)

Créé: 23.11.2019, 12h26

Articles en relation

Mike Horn en difficulté sur la banquise

Océan Arctique Actuellement en expédition en Arctique, l'explorateur serait tombé dans l'eau glacée. Plus...

«Je reste dans l’ombre des grands, ça me va très bien»

Les Diablerets Le FIFAD projette ce samedi un film sur le guide Claude-Alain Gailland, qui a tracé la voie de Mike Horn, Jean Troillet et Géraldine Fasnacht. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.