Des millions gaspillés sur les factures AVS et AI

Rapport fédéralLe Contrôle fédéral des finances dénonce un gros retard informatique à la Centrale de compensation, sise à Genève.

Voici le siège, à Genève, de la Centrale fédérale de compensation.

Voici le siège, à Genève, de la Centrale fédérale de compensation. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Centrale de compensation (CdC) à Genève, qui est en quelque sorte l’agent payeur des rentes et frais AVS et AI pour toute la Suisse, n’a pas la main heureuse avec l’informatique. Après avoir défrayé la chronique pour l’acquisition de services informatiques sans passer par un appel d’offres, la voilà à nouveau rabrouée pour sa gestion électronique déficiente de 1,6 million de factures qu’elle traite chaque année.

Le Contrôle fédéral des finances (CDF), le gendarme financier de la Confédération, pointe plusieurs manquements dans un rapport dévoilé ce mardi. La CdC n’est pas seule dans le viseur. Les offices cantonaux de l’AI, ainsi que l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS), en prennent aussi pour leur grade. Rapide résumé des principaux reproches.

70% des factures sont encore sur papier

La CdC rembourse toute une série de frais qui lui sont adressés par l’AVS et l’AI. Cela va des prestations médicales aux mesures de formation professionnelle en passant par les frais de transports, de garde, d’assistance, etc.

La Centrale traite chaque année près de 1,6 million de factures pour un montant d’environ 2,2 milliards de francs. C’est énorme. Or 70% des factures arrivent… sur papier. Pourquoi? Parce que les émetteurs des factures ne sont pas poussés à transmettre les données électroniquement. Plus aberrant encore: une facture papier arrive à l’AI, elle est tapée dans l’ordinateur, puis transmise sous forme de… papier à la CdC qui la retape à son tour dans son propre système électronique. Bons baisers de Kafka.

5 francs la facture au lieu de 1 franc

Le traitement des factures sur papier coûte cher: 5 francs par pièce. Ce qui s’avère 5 fois plus onéreux qu’un traitement digital. Le rapport estime que 3 millions pourraient être économisés par année rien qu’à la CdC. Sans donc parler des offices de l’AI qui sont aussi à la traîne.

Pas de contrôle efficace

Le traitement sur papier est plus long. Mais est-il efficace? Non, à en croire le Contrôle des finances. Il y a des contrôles à double car la CdC ne sait pas si l’AI a elle-même déjà contrôlé plus attentivement une facture. Il n’y a pas d’outils statistiques performants. Ainsi, l’AI ne sait pas combien de factures elle a refusé, ni le montant de ces dernières.

La Suva, le bon élève en matière de factures

La Suva, la caisse nationale des accidents, fait figure d’élève modèle en comparaison. Elle traite 1,5 million de factures dont 80% sont numérisées. 12% des factures se sont révélées incorrectes pour un volume de 70 millions de francs. La plupart des contrôles sont automatisés, ce qui a permis de réaffecter 75 personnes à d’autres tâches.

Trop de bla-bla dans des groupes de travail

Le CDF estime que l’AI et la CdC se complaisent trop à discuter des changements informatiques sans vraiment les mettre en œuvre. Et l’OFAS manque d’un leadership stratégique en la matière. Cette incapacité à coordonner des administrations publiques, diagnostiquée par le CDF, est aussi une critique faite en creux aux chefs de département Ueli Maurer et Alain Berset. Si ces politiques tapaient un peu du poing sur la table, nul doute que les choses évolueraient vite vers le mieux.

Créé: 10.10.2017, 06h52

Articles en relation

Lausanne présente un budget de funambule

Finances La Ville prévoit une année 2018 déficitaire à hauteur de 29,7 millions. Mais continue d’investir. Plus...

Vieillissement et asile pèseront sur les finances du Canton en 2018

Budget 2018 L’Etat prévoit 9,5 milliards de dépenses l’an prochain, avec un bénéfice de 60 300 francs. La fiscalité des sociétés reste incertaine. Plus...

Deux élus aiglons recourent au Canton contre des «irrégularités comptables»

Finances Un membre de l’UDC et un autre de l’Entente aiglonne contestent l’adoption des comptes 2016 de la Ville par le Conseil communal Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.