Passer au contenu principal

Le Ministère public de la Confédération attaque Falciani

L'ex-informaticien de la banque HSBC à Genève qui avait révélé des fichiers permettant de découvrir des milliers d'évadés fiscaux, vient d'être mis en accusation par le Ministère public de la Confédération (MPC).

Keystone

Hervé Falciani est soupçonné d'avoir offert à des banques libanaises, ainsi qu'à des autorités étrangères des informations provenant des bases de données de son employeur.

Le MPC accuse l'ex-informaticien d'HSBC Private Bank à Genève d'avoir, à partir du mois de février 2008, transmis à des instituts bancaires libanais, aux autorités fiscales françaises, ainsi qu'à d'autres autorités étrangères des informations présentes dans les bases de données de son ex-employeur, écrit ce jeudi 11 décembre le Ministère public dans un communiqué.

Il reproche à l'accusé d'avoir transféré les données sur ses propres supports informatiques entre octobre 2006 et jusqu'à son interpellation le 22 décembre 2008, malgré l'illégalité de sa démarche au regard de règles internes de la banque.

Hervé Falciani aurait ainsi rassemblé des informations personnelles et financières sur la clientèle de la banque. Elles lui ont permis d'établir des profils complets de clients qu'il a monnayés durant la première phase de son activité au Liban, indique le MPC.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.