Passer au contenu principal

Un ministre US dit à Greta d'aller «faire des études»

Le secrétaire d'État américain au Trésor, Steven Mnuchin, s'est montré dédaigneux à l'égard de la militante activiste suédoise qui préconise d'arrêter d'investir dans les énergies fossiles.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a rencontré le président américain Donald Trump lundi à Davos. Elle a annoncé mercredi vouloir conclure rapidement un nouvel accord commercial avec Washington.
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a rencontré le président américain Donald Trump lundi à Davos. Elle a annoncé mercredi vouloir conclure rapidement un nouvel accord commercial avec Washington.
Keystone
Le secrétaire d'Etat américain au Trésor Steven Mnuchin s'est montré dédaigneux envers la militante écologiste suédoise Greta Thunberg, l'appelant à «aller faire des études d'économie». (23 janvier 2020)
Le secrétaire d'Etat américain au Trésor Steven Mnuchin s'est montré dédaigneux envers la militante écologiste suédoise Greta Thunberg, l'appelant à «aller faire des études d'économie». (23 janvier 2020)
Keystone
Klaus Schwab, le fondateur et président du World Economic Forum, a dévoilé les grandes lignes de l'édition 2020, qui correspond au 50e anniversaire de l'institution. (19 janvier 2020)
Klaus Schwab, le fondateur et président du World Economic Forum, a dévoilé les grandes lignes de l'édition 2020, qui correspond au 50e anniversaire de l'institution. (19 janvier 2020)
Keystone
1 / 28

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a conseillé ce jeudi à Davos à Greta Thunberg de «faire des études d'économie et d'aller à l'université». La jeune militante du climat est également présente au Forum économique mondial.

Interrogé sur la revendication de la jeune Suédoise, qui appelle à un arrêt immédiat des investissements dans les énergies fossiles, il a répondu lors d'une conférence de presse: «Qu'elle fasse d'abord des études d'économie et qu'elle aille à l'université, et ensuite elle pourra revenir nous voir.»

L'administration Trump et Greta Thunberg se sont opposés depuis mardi à Davos mais jusqu'ici de manière plus voilée, et sans jamais se rencontrer physiquement.

Le président américain, Donald Trump, a ainsi fustigé les «prophètes de malheur et les prédictions d'apocalypse» climatique mardi dans un discours auquel assistait la militante. Peu avant de quitter la station de ski suisse mercredi, il a dit qu'il aurait «adoré» la rencontrer.

Visiblement peu impressionnée, Greta Thunberg a, de son côté, répété ses virulentes mises en garde à l'élite politique et économique, martelant qu'il était temps de «paniquer» parce que «la maison brûle», comme elle l'avait déjà fait l'an dernier à Davos.

Revoir la vidéo de mercredi 22 janvier où l'on voit, au WEF, la présidente de la Confédération parler abeilles avec le prince Charles:

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.