«Mise en garde» contre un abandon de la voie bilatérale

Suisse-UEHeinz Karrer, le président d'economiesuisse met en garde contre l'abandon des accords bilatéraux entre la Suisse et l'Union européenne (UE).

Le président d'economiesuisse a mis en garde contre l'abandon de la voie bilatérale

Le président d'economiesuisse a mis en garde contre l'abandon de la voie bilatérale Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président d'economiesuisse, Heinz Karrer, a mis en garde vendredi 29 août contre un abandon de la voie bilatérale entre la Suisse et l'Union européenne.

Une telle politique coûterait pas moins de 200 milliards de francs au produit intérieur brut (PIB) helvétique.

Sur la base des estimations de l'institut Prognos, «nous en serions actuellement toujours au niveau des années 1990 et le revenu par habitant serait d'un quart inférieur», a déclaré vendredi à Zurich Heinz Karrer dans le cadre de la Journée de l'économie, selon le texte de son discours. Sans les accords bilatéraux, l'accès des entreprises suisses au marché intérieur européen deviendrait très compliqué.

Importants investissements en matière de recherche

Cela pourrait par exemple intervenir lorsque des machines ou des médicaments produits en Suisse répondraient à des normes différentes. Ces biens ne pourraient alors plus être exportés sans autre vers l'UE. «Jusqu'à présent, la suppression des obstacles techniques au commerce ont permis à notre industrie d'exportation d'économiser entre 200 et 500 millions de francs par an», a ajouté Heinz Karrer.

Des montants qui ont permis de réaliser d'importants investissements en matière de recherche et développement. «Que peut donc signifier pour nos entreprises le fait de ne plus pouvoir présenter d'offres dans le cadre de marchés publics dans l'UE?» s'est interrogé Heinz Karrer. «Ces derniers se chiffrent chaque année à 1500 milliards de francs. (ats/nxp)

Créé: 29.08.2014, 12h22

Articles en relation

Economiesuisse plaide en faveur de la voie bilatérale

Suisse-UE La voie solitaire n'a rien de bon à offrir à la Suisse après l'acceptation de l'initiative contre l'immigration, estime le président d'economiesuisse, Heinz Karrer. Plus...

Un UDC soutient une nouvelle votation sur la voie bilatérale

Suisse - UE Le patron de Stadler Rail, l'ex-conseiller national UDC Peter Spuhler, aimerait, contre l'avis de son parti, que la Suisse vote une nouvelle fois sur la voie bilatérale. Plus...

Blocher conteste un vote du peuple sur l'UE

Voie Bilatérale Selon Didier Burkhalter, le peuple suisse devra se prononcer dans deux ans sur les accords bilatéraux avec l'Union européenne (UE). Plus...

Burkhalter prévoit une nouvelle votation sur l'UE

Voie bilatérale Le peuple suisse devra se prononcer dans deux ans sur les accords bilatéraux avec l'Union européenne (UE), selon Didier Burkhalter. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.