Passer au contenu principal

Santé publiqueMise en place d'une stratégie de prévention de la grippe

Le nombre de cas de maladie sévère due à la grippe doit être réduit. Le Département fédéral de l'intérieur a approuvé pour les années 2015 à 2018 une stratégie nationale de prévention de la grippe saisonnière.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Des centaines de personnes meurent de la maladie chaque année en Suisse, plusieurs milliers sont hospitalisées et plus d'une centaine de milliers doivent consulter un médecin. Les coûts annuels de la grippe saisonnière sont estimés à 100 millions de francs, rappelle ce vendredi 19 décembre l'Office fédéral de la santé publique dans un communiqué.

Les données disponibles sont toutefois lacunaires. La nouvelle stratégie vise donc d'abord à disposer de chiffres plus précis sur les cas, les coûts et l'efficacité des mesures de prévention.

Il s'agit aussi de mieux comprendre les raisons pour lesquelles la vaccination n'est pas plus répandue. Selon une enquête réalisée lors de la vague de grippe saisonnière 2013/2014, 37% des plus de 65 ans, 31% des malades chroniques et 19% du personnel de santé en contact direct avec des patients s'étaient fait vacciner.

Protéger les patients

La protection des patients constitue la deuxième priorité de la stratégie. Les hôpitaux et les EMS doivent veiller à l'information des visiteurs et des personnes prises en charge sur les risques de la grippe. La prévention de l'affection devrait en outre être intégrée au cursus de formation des professionnels de la santé.

La stratégie doit enfin promouvoir la vaccination. La communication est centrée sur les groupes à risque (plus de 65 ans et malades chroniques) et leur entourage proche. Ils doivent être informés de manière à pouvoir décider eux-mêmes s'ils veulent se faire vacciner ou non. La stratégie cible également le personnel de santé, qui doit être capable de transmettre les messages de prévention.

La nouvelle stratégie est le fruit d'un dialogue avec différentes organisations. Elle sera mise en uvre dès 2015 en collaboration avec les cantons et les partenaires intervenant dans le domaine de la santé.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.