Passer au contenu principal

Une mobilisation record terrasse l’initiative de l’UDC

La gauche, la droite hors UDC et une myriade d’associations ou d’anonymes ont infligé une sévère défaite au parti de Blocher.

La joie règne dans le camp des opposants à l’initiative à l’heure de la proclamation des résultats du scrutin.
La joie règne dans le camp des opposants à l’initiative à l’heure de la proclamation des résultats du scrutin.
Keystone

«Il y a des claques qui font tellement plaisir.» En une phrase, le président du PDC, Christophe Darbellay, a résumé le sentiment dominant dimanche à propos du rejet très sec de l’initiative UDC sur le renvoi des étrangers criminels. Le non se dessinait selon les derniers sondages, mais personne n’aurait parié à Berne sur un refus aussi massif (58,9%). Il n’y a pas eu de suspense. Dès les premiers résultats connus, la déroute de l’UDC était consommée. Ce qui a provoqué une avalanche de réactions sur les réseaux sociaux. D’abord ceux qui poussent des ouf de soulagement, puis ceux qui règlent leurs comptes avec le parti honni et enfin ceux, les plus nombreux, qui manient l’humour en détournant à qui mieux mieux la célèbre affiche des moutons. «Aujourd’hui, en Suisse, on est heureusement bien loin du Silence des agneaux!» rigole Jean Christophe Schwaab. Le conseiller national (PS/VD) se garde bien cependant de transformer Christoph Blocher en Hannibal Lecter.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.