Passer au contenu principal

Un mois de février froid, mais un hiver doux

Le froid s'est abattu sur la Suisse en février mais l'hiver, dans son ensemble, a été doux avec des températures moyennes situées au-dessus de la norme.

Le mois de février a été froid.
Le mois de février a été froid.
Keystone

Le mois de février a été froid en Suisse, notamment au nord des Alpes, avec des températures de presque 1 degré au-dessous de la norme 1981-2010. L'hiver en général a en revanche été doux, avec des valeurs moyennes pour l'ensemble du pays situées 0,8 degré au-dessus de la norme 1981-2010.

En février, les températures ont été entre 0,5 et 1 degré inférieures à la norme en Valais et sur le nord et le centre des Grisons, a indiqué vendredi MétéoSuisse. En revanche, au sud des Alpes, en Engadine et sur les sommets alpins, les températures ont été dans les normes.

Les précipitations ont été nettement au-dessus de la norme 1981-2010 au Tessin et dans le Val Mesolcina (GR), avec des valeurs comprises entre 170 et 240%. Ce sont surtout les fortes chutes de neige des 14 et 15 et des 21 et 22 février qui ont contribué à cet excédent pluviométrique.

Sur la plupart des autres régions , il est tombé l'équivalent de 50 à 70% de la norme. Sur le Bassin lémanique, les précipitations ont été proches de la norme.

L'ensoleillement a fréquemment atteint entre 70 et 85% de la moyenne 1981-2010. En montagne, il a été proche de la normale, notamment grâce à une période bien ensoleillée vers le milieu du mois. En revanche, la première et la troisième décade du mois ont souvent été grises.

Hiver doux

Avec des températures de 0,8 degré au-dessus de la norme 1980-2010, l'hiver 2014/2015 s'est révélé clément. Après un mois de décembre très doux, avec des records de température au Tessin et en Engadine, et un mois de janvier doux, le mois de février a été caractérisé par un froid bien hivernal. Cependant, vers la mi-février, cette période froide a été interrompue par une période de douceur en montagne.

Un excédent thermique compris entre 1,5 et 2 degrés a été mesuré en Haut-Valais, au sud des Alpes et en Engadine. A Samedan, il a presque atteint les 3 degrés. A Lugano et à Samedan, cet hiver sera très probablement le deuxième hiver le plus chaud depuis le début des mesures. A Locarno-Monti, il se situera probablement entre le 2e et le 4e rang.

Sur les crêtes, les températures de l'hiver ont été conformes aux normales saisonnières. Sur les autres régions de la Suisse, elles ont été comprises entre 0,4 et 1 degré au-dessus de la norme 1981-2010.

Manque de neige en début d'hiver

L'hiver a commencé par des conditions sèches, ce qui s'est traduit par un manque de neige jusqu'à Noël. Cette dernière n'était présente qu'au-dessus de 1000 à 1500 mètres et en faible quantité, bien inférieure à la norme. Une première offensive hivernale s'est manifestée à la fin du mois de décembre au nord des Alpes avec des chutes de neige jusqu'en plaine.

A partir de la mi-janvier, plusieurs épisodes neigeux se sont produits jusqu'à basse altitude des deux côtés des Alpes. Vers la fin du mois de janvier, l'épaisseur du manteau neigeux est devenue conforme à la moyenne d'abord sur les versants nord des Alpes et en Valais, plus tardivement en février dans les Grisons et les montagnes tessinoises.

Les précipitations ont été comprises entre 100 et 160% de la norme 1981-2010 au sud des Alpes et en Engadine. Dans les autres régions, elles ont été comprises entre 80 et 100% de la norme et même localement moins.

Peu de soleil

Sur le Plateau romand, l'ensoleillement des trois mois de l'hiver a été proche des normales saisonnières. En revanche, il a été nettement déficitaire, compris entre 70 et 80% de la norme 1981-2010, sur le nord-ouest du pays et les sommets alpins. Dans les autres régions, il a été compris entre 80 et 90%.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.