Passer au contenu principal

Votation sur les shopsMonsieur Prix fâche les syndicats sur les ouvertures tardives

Stefan Meierhans pense que les magasins devraient ouvrir plus longtemps. Le socialiste Jean Christophe Schwaab juge scandaleux qu'un fonctionnaire prenne parti avant la votation du 22 septembre.

Stefan Meierhans, surveillant des prix de la Confédération.
Stefan Meierhans, surveillant des prix de la Confédération.
Keystone

Le socialiste vaudois Jean Christophe Schwaab se dit «totalement scandalisé». L’ancien secrétaire central de l’Union syndicale suisse est en colère contre Monsieur Prix et la chronique qu’il a publiée dans Blick am Abend.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.