Moret en challenger de Cassis, Maudet en outsider imprévisible

Conseil fédéralLes médias alémaniques ont distribué les rôles pour cette élection au Conseil fédéral.

Ignazio Cassis (TI), Isabelle Moret (VD) et Pierre Maudet (GE).

Ignazio Cassis (TI), Isabelle Moret (VD) et Pierre Maudet (GE). Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce n’est pas encore le Bon, la Brute et le Truand. Mais le trio pour la succession de Didier Burkhalter présente des caractéristiques bien typées selon les médias alémaniques. Le Tessinois Ignazio Cassis joue le rôle du favori indiscutable, la Vaudoise Isabelle Moret celui de challenger et le Genevois Pierre Maudet complète le tableau dans la peau de l’outsider. Le Blick résume la course au Conseil fédéral dans le titre suivant: «Cassis en pole-position, Moret en embuscade et Maudet qui ferme la marche». Au téléjournal alémanique , on ne voit pas très bien comment Ignazio Cassis pourrait être empêché de devenir le prochain conseiller fédéral. La commentatrice relève que la carte féminine, dont jouit de facto Isabelle Moret, est un atout certes appréciable. Mais il ne suffira pas en fin de course face à un candidat qui a l’avantage d’être chef de groupe PLR et surtout originaire du Tessin.

Vaudois critiqués

Cette analyse recoupe celle de la NZZ pour qui Cassis est le grandissime favori en raison du nécessaire rééquilibre entre les régions, qu’elles soient géographiques ou linguistiques. Le commentateur passe une brossée aux Vaudois qui veulent encore un conseiller fédéral alors qu’ils en ont déjà un. «On a l’impression qu’on se rengorge un peu trop du côté de Lausanne». Ce n’est pas la seule pique à l’égard de la candidature vaudoise. «La lobbyiste en cheffe des hôpitaux veut siéger au Conseil fédéral» titre en Une du journal la Berner Zeitung pour présenter la candidature Moret. S’en suit un commentaire où le journaliste déplore que l’expérience dans un exécutif ne soit pas un critère majeur pour l’Assemblée fédérale. Un coup de pouce indirect au conseiller d’Etat Maudet.

Mais il ne faut pas s’y tromper. Si Isabelle Moret fait l’objet désormais d’un regard plus critique, c’est parce qu’elle est considérée unanimement comme la vraie challenger de Cassis. Pierre Maudet y est dépeint dans la presse comme un parfait outsider, rafraîchissant et dynamique pour certains, insaisissable et imprévisible pour d’autres. Seul le Blick imagine qu’il pourrait être paradoxalement sur le ticket PLR au détriment d’Isabelle Moret. Comment? Les partisans de Cassis, afin d’écarter immédiatement la challenger la plus sérieuse, pourraient être tentés le 1er septembre de voter Maudet en plus de leur poulain au sein du Groupe parlementaire PLR. Ils feraient ensuite des choux et du pâté du Genevois lors du vote à l’Assemblée fédérale le 20 septembre.

Moret victime d’une panne

A signaler dans cette course animée au Conseil fédéral qu’Isabelle Moret a été victime jeudi soir d’une panne. Elle devait être interrogée en direct jeudi soir dans l’émission de news «10 vor 10». L’occasion pour elle de montrer au public alémanique qu'elle maîtrise parfaitement le dialecte. Patatras. Fait rarissime, l’émission a dû être totalement annulée à cause d’une grosse panne technique. La présentatrice vedette Suzanne Wille s’est excusée et a promis à la Vaudoise, déjà présente sur le plateau, que ce n’était que partie remise..

(24 heures)

Créé: 11.08.2017, 15h29

Articles en relation

Isabelle Moret: «Ce qui me distingue? La maîtrise des dossiers»

Succession de Didier Burkhalter A 46 ans, la conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret se lance dans la course au Conseil fédéral. En prenant soin de ne pas attaquer ses concurrents, elle assume ses ambitions. Plus...

Les Vaudois pratiquent souvent le Conseil fédéral

Succession Burkhalter Les statistiques le montrent: la Suisse romande est surreprésentée au Conseil fédéral et particulièrement les Vaudois. Les femmes et les moins de 40 ans pédalent. Plus...

Un conseiller fédéral est-il utile à son canton?

Election L’intérêt pour les résidents vaudois d’avoir l’un des leurs au Conseil fédéral n’est pas flagrant. Plus...

Pierre Maudet fait son autoportrait en ministre pragmatique

Course au Conseil fédéral Adoubé par sa section cantonale, le Genevois liste ses propositions et expose sa vision. Plus...

Les louvoiements de Moret sur ses liens d’intérêts

Conseil fédéral La conseillère nationale Isabelle Moret peine à assumer son changement de position sur les mandats lucratifs. Analyse. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...