Moutier décide s’il veut quitter le «Gross Kanton»

Question jurassienneLe vote sur l’éventuel rattachement de Moutier au Jura donne lieu à un débat haut en couleur.

A gauche, une réunion en faveur du rattachement de Moutier au canton du Jura. A droite, un membre du groupe antiséparatiste Sanglier hisse les couleurs bernoises devant sa ferme.

A gauche, une réunion en faveur du rattachement de Moutier au canton du Jura. A droite, un membre du groupe antiséparatiste Sanglier hisse les couleurs bernoises devant sa ferme. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La votation est tellement sensible qu’elle se déroulera sous un dispositif de surveillance inédit en Suisse (lire l'encadré). Les citoyens de Moutier décideront le 18 juin s’ils veulent ou non quitter le canton de Berne pour celui du Jura.

Comme toujours avec la question jurassienne, le débat est passionné. Il débute avec les arguments du cœur: dans le camp des pro-Jura, on ne parle pas d’un transfert de commune mais bien d’un retour de Moutier à sa «place naturelle». «Depuis de très nombreuses années, ses habitants élisent des autorités autonomistes, écrit le comité de campagne «Moutier, ville jurassienne». Lors des votations fédérales, la ville vote comme les citoyens du Jura. Sa population est romande et se retrouve dans ses attaches avec le canton du Jura bien plus qu’avec celles qui la lient au reste du canton de Berne.»

«Communauté de destin»
Les pro-Bernois aussi font appel aux sentiments, à l’instar du président de Force démocratique, Jean-Pierre Graber: «Prévôtois, nous vous aimons, nous tenons à vous, vous faites partie de la chair du Jura bernois, de notre chair, a-t-il déclaré à la mi-mai à l’occasion du congrès du mouvement antiséparatiste. Ne rompez pas la communauté de destin millénaire qui vous lie au Jura bernois!»

En 2013, la dernière votation sur la question jurassienne a donné raison aux autonomistes prévôtois. Alors que 70% de la population du Jura bernois a refusé de rejoindre le canton romand, 55% des citoyens de Moutier ont voté en faveur. De quoi relancer le processus soutenu par une majorité des autorités municipales et par le gouvernement jurassien.

Opérations séduction
L’enjeu est de taille: Moutier est la plus grande commune du Jura bernois. Le Jura gagnerait ainsi 7600 habitants, soit une augmentation de 10% de sa population. De quoi dérouler le tapis rouge: un rattachement serait bénéfique aux Prévôtois sur le plan des impôts, de la formation, de l’aide à la petite enfance ou encore – et surtout – du poids politique, assure son gouvernement. Le Canton promet en outre de ne pas baisser les salaires des employés actuels de l’administration bernoise et de transférer une partie de l’Administration cantonale jurassienne à Moutier.

Berne n’est cependant pas disposé à laisser partir Moutier si facilement. Le Canton promet d’investir dans la formation, l’accueil extrascolaire ou encore dans la valorisation de ses régions francophones. Il prédit en outre une période d’instabilité financière et organisationnelle en cas de départ. La question de l’Hôpital du Jura bernois (HJB) représente l’une des principales pommes de discorde entre les deux parties. Le Conseil exécutif du canton de Berne, unique propriétaire de l’hôpital, exclut une planification hospitalière commune pour l’ensemble du Jura bernois et du Jura.

Pour tenter de voir plus clair dans cette guerre des faits, les cantons de Berne et du Jura ainsi que la Municipalité de Moutier ont commandé deux expertises indépendantes. La première, dédiée à l’hôpital, prédit un avenir hospitalier incertain au regard des différences légales entre Berne et le Jura en termes de santé publique. La seconde, qui a examiné l’ensemble des conséquences d’un rattachement, émet des conclusions majoritairement positives. Les différences en termes d’impôts, d’aide sociale ou encore de formation seraient globalement minimes, voire avantageuses pour les contribuables.

Enjeu romand
A cela s’ajoute un argument qui dépasse les frontières des deux cantons mais touche à l’ensemble de la Suisse romande. «La perte de Moutier représenterait 10% de francophones en moins pour le canton de Berne, calcule le conseiller aux Etats et ancien maire de Bienne Hans Stöckli (PS). Cela aurait une répercussion politique, économique et sociale sur la minorité francophone bernoise. Plus la communauté est réduite, moins bien ses intérêts seront représentés et défendus.»

Celui qui a récemment été nommé à la tête d’un comité d’experts chargés de mettre en valeur le bilinguisme craint que l’effet ne s’étende à l’ensemble de la Suisse romande. «Si la partie francophone de Berne est affaiblie, c’est toute la Suisse romande qui l’est, car elle perd un représentant. C’est d’ailleurs pour cette raison que Berne a été désignée capitale», rappelle-t-il.

«Peu me chaut! répond le conseiller municipal et membre du Ralliement des Prévôtois jurassiens (RPJ), Dominique Baillif. A mon sens, les grandes manifestations d’affection de Berne pour Moutier relèvent davantage du politiquement correct. Les Bernois nous considèrent déjà comme Jurassiens, et notre départ sera vite une affaire réglée. Quant à nous, nous allons réparer une erreur historique et rejoindre la famille.» (24 heures)

Créé: 25.05.2017, 18h06

Des mesures de précaution exceptionnelles

En 1978, le Jura s’affranchit de Berne. Les trois districts du Jura Sud – Moutier, Courtelary et La Neuveville – décident toutefois de rester dans le giron bernois. Au grand dam des milieux séparatistes, qui n’ont eu de cesse de lutter pour rattacher la région au jeune canton.

A l’époque, la lutte pour l’indépendance jurassienne a été jusqu’aux débordements de violence. Près de quarante ans plus tard, le débat reste très délicat. A tel point que des mesures de précaution uniques dans l’histoire de la Suisse ont été prises pour le scrutin. Les enveloppes des citoyens votant par correspondance seront directement adressées à l’Office fédéral de la justice et ne seront rapatriées à Moutier que le dimanche du vote. Les responsables des EMS seront quant à eux sensibilisés au traitement du matériel de vote de leurs pensionnaires, tandis que des observateurs de la Confédération surveilleront le dépouillement des bulletins. Le registre des électeurs est également surveillé afin d’empêcher l’inscription de personnes venues uniquement voter pour ce scrutin.

Articles en relation

Communes jurassiennes solidaires avec Moutier

Votation du 18 juin À l'occasion d'un rassemblement organisé par les autonomistes, les élus jurassiens ont réaffirmé leur volonté d'accueillir la ville. Plus...

Les pro-bernois lancent la bataille pour Moutier

Question jurassienne Quelque 200 personnes venues de tout le Jura bernois ont appelé vendredi soir les citoyens de Moutier (BE) à rester dans le canton de Berne. Plus...

Le canton du Jura répond aux habitants de Moutier

Question jurassienne Le gouvernement jurassien a tenu à clarifier certaines points avec les Prévôtois, en vue de la votation d'appartenance du 18 juin. Plus...

Ils défendent une Moutier dans le canton de Berne

Question jurassienne Un comité interpartis, regroupant six partis politiques bernois, fait entendre sa voix avant le vote du 18 juin. Plus...

Des partis montrent leur attachement à Moutier

Question jurassienne Réunis vendredi autour de la même table, six partis du Jura bernois ont plaidé le maintien de Moutier dans le canton de Berne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.