Plus de moyens pour renforcer les alertes

SuisseLe Conseil des Etats souhaite renforcer les systèmes d'alerte en Suisse en cas de dangers naturels.

La motion exige notamment un meilleur système d'alerte d'intempéries.

La motion exige notamment un meilleur système d'alerte d'intempéries. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mieux prévoir les dangers naturels en augmentant les moyens des systèmes d'alerte et de transmission de l'alarme, voilà ce que propose une motion du National. Contre l'avis du gouvernement, le Conseil des Etats l'a soutenue par 24 voix contre 6.

«La Suisse est de plus en plus touchée par des événements naturels majeurs. Il faut s'assurer de toute urgence que la Suisse dispose d'un système d'alerte moderne et adéquat» afin de protéger la population et ses bases d'existence, a affirmé Beat Rieder (PDC/VS) pour la commission.

La motion exige davantage de moyens notamment pour la mise au point d'une nouvelle génération d'alertes d'intempérie, dans le contexte d'une société numérisée. Elle réclame aussi l'introduction de mesures pour l'élaboration d'alertes de sécheresse et de risques de mouvement de terrain.

Près de dix postes nécessaires

Les tâches supplémentaires évoquées nécessiteraient près de dix postes supplémentaires dans l'administration, dont cinq à Meteosuisse. «Une optimisation permettrait de réduire d'environ 20% l'ampleur des dommages», a déclaré Beat Rieder.

Et de souligner qu'il n'est pas possible de s'assurer contre de tels risques qui se chiffrent en milliards de francs et doivent en fin de compte être supportés par la collectivité. «Le Conseil fédéral est conscient de la nécessité d'optimiser et d'étendre le système d'alerte actuel», a répondu la ministre de l'environnement Simonetta Sommaruga.

Le gouvernement ne voudrait toutefois pas libérer d'argent ni embaucher avant 2020 en raison d'autres tâches jugées plus urgentes.«Le Parlement exige que nous contrôlions les effectifs de personnel, nous devons fixer des priorités», a plaidé la ministre. En vain. (ats/nxp)

Créé: 18.06.2019, 12h36

Articles en relation

Vivez-vous en zone de danger?

Catastrophes 65’000 personnes vivent en zone de danger élevé. Votre habitation est-elle concernée? Découvrez-le grâce à notre carte interactive. Plus...

Les inondations menacent les vies de 65'000 Suisses

Catastrophes Pour la première fois, des cartes permettent de visualiser l'étendue des zones mises en danger par les crues et les avalanches en Suisse. Les mesures de protection ont parfois des années de retard. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.