Passer au contenu principal

SuisseUn musée des finances va ouvrir ses portes à Zurich

Un Musée suisse des finances ouvrira ses portes au public à fin juin, sur le nouveau site de la Bourse suisse à Zurich. L'expo est consacrée au marché financier helvétique et à son histoire.

Le «Schweizer Finanzmuseum» est situé dans l'enceinte du nouveau siège mondial de SIX Group.
Le «Schweizer Finanzmuseum» est situé dans l'enceinte du nouveau siège mondial de SIX Group.
Schweizer Finanzmuseum

Le «Schweizer Finanzmuseum» a pris ses quartiers à Zurich West dans l'enceinte du nouveau siège mondial du groupe SIX, dévoilé jeudi en avant-première aux médias. L'ouverture officielle est prévue pour le 28 juin à la Pfingstweidstrasse 110, où l'exploitant des infrastructures financières rapatrie depuis plusieurs mois l'ensemble de ses activités.

La Bourse et ses instruments se complexifient et demeurent, pour le grand public, une énigme. La collection permanente veut expliquer, à travers des installations multimédias, l'impact ainsi que le fonctionnement du marché financier dans la vie quotidienne.

Outre redonner vie à l'histoire économique, la visite permet de découvrir - et parfois d'essayer - le négoce en bourse, le marché des capitaux ou encore le trafic de paiements. Des objets techniques viennent compléter les installations, illustrations bien matérielles, elles, de l'inventivité du secteur financier.

Plus de 7000 bancomats

Installé dans une vaste salle au sous-sol des nouveaux bureaux de SIX, le projet voulait combler une lacune dans la capitale financière nationale. En effet, nombre de Bourses internationales, à l'instar de New York ou de Tokyo, disposent de leur propre musée, a expliqué la directrice Andrea Weidemann.

Le parcours évoque les origines du système économique moderne mondial. Les papiers-valeurs représentifs d'une époque sont mis en scène pour démontrer comment, dès le début du XVIIe siècle, les actions ont changé le monde avec l'avènement de la société anonyme. L'industrialisation a marqué l'essor des actions, alors que les fortunes personnelles ne suffisaient plus à couvrir les besoins en fonds des entrepreneurs.

L'histoire montre aussi comment le design des titres a perdu en signification, jusqu'à ce que les actifs traditionnels soient entièrement numérisés en 2010. Le destin de l'argent liquide est lui aussi illustré, en particulier l'engouement pour le bancomat, introduit à la fin des années 1960. La Suisse en compte aujourd'hui plus de 7000.

Goethe aussi

Entièrement financé par SIX, le nouveau musée est géré par la Fondation «Collection de papiers-valeurs historiques». Créée en 2001, elle rassemble l'une des plus importantes collections internationales de titres anciens, jusqu'ici hébergée au musée «Wertpapierwelt» à Olten (SO), dépôt historique des papiers-valeurs. Ses pièces maîtresses font l'objet d'une première exposition temporaire.

Le fonds, racheté par SIX à un collectionneur allemand, contient des titres en provenance de plus de 150 pays. Le plus ancien date du milieu du XVIe siècle. Parmi eux figure notamment un actif de Johann Wolfgang von Goethe, qui rappelle que l'illustre écrivain allemand a aussi été ministre des finances du duc de Saxe-Weimar.

L'ex-Wertpapierwelt attirait quelque 1000 visiteurs par an, selon Andrea Weidemann, qui espère doubler la fréquentation. La visite, payante sauf pour les enfants, est possible sans préavis du lundi au vendredi.

Pour le plus jeune public peu initié, l'exposition réserve des aspects plus ludiques. Il pourra comprendre l'impact de l'actualité en suivant sur un grand écran numérique et en temps réel les fluctuations de l'indice suisse des valeurs vedettes (SMI) depuis son introduction en 1988.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.