Passer au contenu principal

SuisseLa Nagra veut forer dans le Jura et à Zurich

La demande de la Société coopérative pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) sera tranchée en 2018.

Des mesures sismiques en 3D ont été menées dans le Weinland zurichois, non loin de Schaffhouse.
Des mesures sismiques en 3D ont été menées dans le Weinland zurichois, non loin de Schaffhouse.
Keystone

La Nagra souhaite effectuer huit forages dans chacune des deux régions présélectionnées pour stocker des déchets radioactifs en profondeur: Jura-Est et Zurich Nord-Est. Elle en a déposé la demande, mardi, auprès de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) qui se prononcera en 2018.

La demande de la Société coopérative pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) concerne la troisième étape de son plan sectoriel, écrit l'OFEN. La deuxième étape s'est achevée en février dernier avec les mesures sismiques en 3D dans les deux régions visées, soit le Bözberg, près de Brugg (AG), et le Weinland zurichois, non loin de Schaffhouse.

10 millions par forage

Chaque forage coûte 10 millions de francs. Sur les huit points de forages prévus en Argovie, les communes de Bözberg, Effingen et Remigen en comptent deux chacune. Les communes de Riniken et de Zeihen en comptent un. Les contrats avec les propriétaires fonciers sont d'ores et déjà signés, a indiqué Markus Fritschi, membre de la direction de la Nagra face aux médias réunis à Remigen (AG).

Il en va de même pour les sites prévus dans le Weinland zurichois. La commune de Trüllikon doit en principe accueillir trois forages sur son territoire, celle de Laufen-Uhwiesen deux, alors que Marthalen, Rheinau et Dachsen verront les foreuses à l'oeuvre sur un seul site chacune, selon les prévisions. Au final cependant, seuls trois à cinq forages seront réalisés dans la région.

En attendant les Lägern

L'OFEN organisera, début 2017, des séances d'information dans ces deux régions d'implantation en vue de la mise à l'enquête des demandes de forage. La Nagra entend aussi déposer ultérieurement une demande d'autorisation pour effectuer des forages dans le versant nord du massif des Lägern, entre Baden (AG) et Dielsdorf (ZH). Elle avait dans un premier temps écarté ce domaine, avant de se raviser.

Le Comité des cantons concernés par la recherche d'un site de stockage avait en effet exigé que les Lägern soient maintenus dans la course. Des mesures sismiques en 3D seront réalisées cet automne dans la région.

Le Conseil fédéral décide fin 2018

L'OFEN ne se déterminera pas avant mi-2018 sur les demandes d'autorisation de forages au Bözberg, dans le Weinland zurichois, voire dans les Lägern, le cas échéant. Le Conseil fédéral décidera, lui, à la fin 2018, où les recherches seront approfondies pour y stocker, un jour, des déchets radioactifs.

D'ici là, aucune des régions pré-sélectionnées n'est totalement écartée. Outre les deux favorites et les Lägern, trois autres régions sont concernées par le choix final: le Pied sud du Jura (SO/AG), le Randen (SH) et le Wellenberg (NW/OW).

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.