La vague verte bouleverse les équilibres au National

FédéralesAvec une force électorale bondissant de 5,9% à 13%, les Verts vont détrôner le PDC comme quatrième force politique du pays.


Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vague verte historique de dimanche bouleverse les équilibres au National. Selon les projections de la SSR, Verts et Vert'libéraux ont convaincu plus d'un électeur sur cinq. Tous les partis gouvernementaux perdent des sièges, mais le camp rose-vert sera plus fort.

Pour la présidente du Parti écologiste Regula Rytz, c'est un véritable «tremblement de terre». Le parti pourrait rafler 17 sièges de plus et en détenir 28 à la Chambre du peuple, une poussée jamais vue depuis un siècle, plus forte que les 15 sièges empochés par l'UDC en 1999 et qui place le parti à un niveau historique.

Avec une force électorale bondissant de 5,9% à 13%, les Verts vont détrôner le PDC comme quatrième force politique du pays. Les Vert'libéraux font plus que doubler leurs mandats de sept à seize et en détiendront enfin plusieurs au lieu d'un seul côté romand avec une force électorale record pour eux de 7,6% ( 3%).

A priori favorables à des mesures en faveur du climat, gauche, PVL et Parti évangélique auront toujours besoin de quatorze voix issues du PDC et du PLR pour obtenir une majorité sur le sujet au National. L'objectif devrait donc être facile à atteindre, même s'il faudra convaincre le Conseil des Etats où le camp rose-vert restera nettement minoritaire et les Vert'libéraux absents.

Plancher historique pour le PS

La gauche a beau se renforcer nettement au total, le PS fait partiellement les frais de la vague verte. Avec 38 sièges (-5), le parti tombe à son plus bas niveau depuis 1919 au National et il pourrait perdre plusieurs sièges au Conseil des Etats. Les socialistes n'ont pas réussi à convaincre les électeurs de leur sensibilité écologique.

Avec seulement une douzaine de sièges d'écart, les Verts ne pourront plus être considérés comme des «petits frères» par le PS. Les deux partis totalisent 68 sièges avec l'extrême-gauche. Ils devront continuer à composer avec les partis du centre s'ils veulent casser la majorité bourgeoise au Parlement.

PDC faiseur de rois

Surtout grâce à la victoire des Vert'libéraux, le centre-droit sort son épingle jeu. Donné perdant pas les sondages, le PDC conserverait une force électorale stable (11,4%), mais pourrait perdre trois mandats au National. Il gardera néanmoins son rôle de faiseur de majorité, aussi pour le camp conservateur.

L'actuelle majorité UDC/PLR de 101 voix tombe en effet au National. Les deux partis ne détiennent plus que 83 voix à eux deux. D'abord donné gagnant dans les sondages, le PLR régresse de 1,1 point à 15,3% et doit céder 4 sièges. Il devra prouver que son récent revirement écologique est durable.

L'UDC reçoit une claque et perd 11 sièges, soit 3,6% des électeurs. Mais avec 25,8% de voix, le parti caracole toujours en tête des partis suisses et reste plus fort qu'en 1999. L'ultradomination du thème climatique, l'absence de vague de réfugiés en Suisse et le blocage de l'accord-cadre avec l'UE l'ont empêché de mobiliser les électeurs sur son cheval de bataille migratoire.

Vague violette

L'influence de la rue a été particulièrement forte. Outre les défenseurs du climat, quelque 500'000 femmes ont manifesté en faveur de l'égalité. Résultat: un record de candidatures féminines et une vague violette au Parlement. La part de femmes pourrait passer de 32% à 40% au National avec plus de 78 élues. Au Conseil des Etats, elles pourraient passer de six à dix.

La pression de la rue n'a pas dopé la participation qui devrait avoisiner les 45%. Le thème climatique n'a semble-t-il pas mobilisé les électeurs de droite ou alors en faveur des Vert'libéraux. La généralisation des campagnes numériques n'a pas non plus poussé davantage d'électeurs aux urnes. (ats/nxp)

Créé: 20.10.2019, 23h50

Les élus au Conseil national

UDC (53 sièges)
Bircher Martina (AG)
Burgherr Thomas (AG)
Gallati Jean-Pierre (AG)
Giezendanner Benjamin (AG)
Glarner Andreas (AG)
Knecht Hansjörg (AG)
Zuberbühler David (AR)
Aebi Andreas (BE)
Geissbühler Andrea (BE)
Hess Erich (BE)
Pieren Nadja (BE)
Rösti Albert (BE)
Salzmann Werner (BE)
Von Siebenthal Erich (BE)
de Courten Thomas (BL)
Sollberger Sandra (BL)
Page Pierre-André (FR)
Amaudruz Céline (GE)
Nidegger Yves (GE)
Martullo-Blocher Magdalena (GR)
Grüter Franz (LU)
Keller Peter (NW)
Rüegger-Hurschler Monika (OW)
Büchel Roland Rino (SG)
Egger Mike (SG)
Friedli Esther (SG)
Reimann Lukas (SG)
Hurter Thomas (SH)
Imark Christian (SO)
Wobmann Walter (SO)
Dettling Marcel (SZ)
Schwander Pirmin (SZ)
Gutjahr Diana (TG)
Herzog Verena (TG)
Strupler Manuel (TG)
Chiesa Marco (TI)
Buffat Michaël (VD)
Grin Jean-Pierre (VD)
Nicolet Jacques (VD)
Addor Jean-Luc (VS)
Ruppen Franz (VS)
Aeschi Thomas (ZG)
Haab Martin (ZH)
Heer Alfred (ZH)
Köppel Roger (ZH)
Matter Thomas (ZH)
Rutz Gregor (ZH)
Schläpfer Therese (ZH)
Steinemann Barbara (ZH)
Tuena Mauro (ZH)
Vogt Hans-Ueli (ZH)
Walliser Bruno (ZH)
Estermann Yvette (LU)

PS (39 sièges)
Feri Yvonne (AG)
Suter Gabriela (AG)
Wermuth Cédric (AG)
Aebischer Matthias (BE)
Funiciello Tamara (BE)
Masshardt Nadine (BE)
Wasserfallen Flavia (BE)
Marti Samira (BL)
Nussbaumer Eric (BL)
Herzog Eva (BS)
Jans Beat (BS)
Piller Carrard Valérie (FR)
Schneider Schüttel Ursula (FR)
Dandrès Christian (GE)
Fehlmann Rielle Laurence (GE)
Locher Benguerel Sandra (GR)
Pult Jon (GR)
Fridez Pierre-Alain (JU)
Birrer-Heimo Prisca (LU)
Hurni Baptiste (NE)
Friedl Claudia (SG)
Gysi Barbara (SG)
Munz Martina (SH)
Roth Franziska (SO)
Graf-Litscher Edith (TG)
Carobbio Guscetti Marina (TI)
Bendahan Samuel (VD)
Crottaz Brigitte (VD)
Maillard Pierre-Yves (VD)
Marra Ada (VD)
Nordmann Roger (VD)
Reynard Mathias (VS)
Badran Jacqueline (ZH)
Barrile Angelo (ZH)
Marti Min Li (ZH)
Meyer Mattea (ZH)
Molina Fabian (ZH)
Seiler Graf Priska (ZH)
Widmer Celine (ZH)

PLR (29 sièges)
Burkart Thierry (AG)
Jauslin Matthias Samuel (AG)
Markwalder Christa (BE)
Wasserfallen Christian (BE)
Schneeberger Daniela (BL)
Eymann Christoph (BS)
Bourgeois Jacques (FR)
de Montmollin Simone (GE)
Lüscher Christian (GE)
Giacometti Anna (GR)
Vitali Albert (LU)
Cottier Damien (NE)
Dobler Marcel (SG)
Vincenz-Stauffacher Susanne (SG)
Fluri Kurt (SO)
Gössi Petra (SZ)
Cattaneo Rocco (TI)
Farinelli Alex (TI)
Borloz Frédéric (VD)
de Quattro Jacqueline (VD)
Feller Olivier (VD)
Français Olivier (VD)
Moret Isabelle (VD)
Nantermod Philippe (VS)
Fiala Doris (ZH)
Portmann Hans-Peter (ZH)
Sauter Regine (ZH)
Silberschmidt Andri (ZH)
Walti Beat (ZH)

PDC (25 sièges)
Binder-Keller Marianne (AG)
Humbel Ruth (AG)
Rechsteiner Thomas (AI)
Schneider-Schneiter Elisabeth (BL)
Bulliard-Marbach Christine (FR)
Roth Pasquier Marie-France (FR)
Maitre Vincent (GE)
Candinas Martin (GR)
Gschwind Jean-Paul (JU)
Glanzmann-Hunkeler Ida (LU)
Gmür Andrea (LU)
Müller Leo (LU)
Paganini Nicolo (SG)
Ritter Markus (SG)
Müller-Altermatt Stefan (SO)
Gmür Alois (SZ)
Lohr Christian (TG)
Regazzi Fabio (TI)
Romano Marco (TI)
Stadler Simon (UR)
Bregy Philipp Matthias (VS)
Kamerzin Sidney (VS)
Roduit Benjamin (VS)
Pfister Gerhard (ZG)
Kutter Philipp (ZH)

Verts (28 sièges)
Kälin Irène (AG)
Badertscher Christine (BE)
Baumann Kilian (BE)
Rytz Regula (BE)
Trede Aline (BE)
Graf Maya (BL)
Arslan Sibel (BS)
Andrey Gerhard (FR)
Klopfenstein Broggini Delphine (GE)
Mazzone Lisa (GE)
Walder Nicolas (GE)
Töngi Michael (LU)
Fivaz Fabien (NE)
Ryser Franziska (SG)
Wettstein Felix (SO)
Egger Kurt (TG)
Gysin Greta (TI)
Brélaz Daniel (VD)
Michaud Gigon Sophie (VD)
Porchet Léonore (VD)
Thorens Goumaz Adèle (VD)
Clivaz Christoph (VS)
Weichelt-Picard Manuela (ZG)
Girod Bastien (ZH)
Glättli Balthasar (ZH)
Prelicz-Huber Katharina (ZH)
Schlatter-Schmid Marionna (ZH)
Schneider Meret (ZH)

PDC (25 sièges)
Binder-Keller Marianne (AG)
Humbel Ruth (AG)
Rechsteiner Thomas (AI)
Schneider-Schneiter Elisabeth (BL)
Bulliard-Marbach Christine (FR)
Roth Pasquier Marie-France (FR)
Maitre Vincent (GE)
Candinas Martin (GR)
Gschwind Jean-Paul (JU)
Glanzmann-Hunkeler Ida (LU)
Gmür Andrea (LU)
Müller Leo (LU)
Paganini Nicolo (SG)
Ritter Markus (SG)
Müller-Altermatt Stefan (SO)
Gmür Alois (SZ)
Lohr Christian (TG)
Regazzi Fabio (TI)
Romano Marco (TI)
Stadler Simon (UR)
Bregy Philipp Matthias (VS)
Kamerzin Sidney (VS)
Roduit Benjamin (VS)
Pfister Gerhard (ZG)
Kutter Philipp (ZH)

PVL (16 sièges)
Flach Beat (AG)
Bertschy Kathrin (BE)
Grossen Jürg (BE)
Mettler Melanie (BE)
Christ Katja (BS)
Matter Michel (GE)
Fischer Roland (LU)
Brunner Thomas (SG)
Chevalley Isabelle (VD)
Pointet François (VD)
Bäumle Martin (ZH)
Bellaïche Judith (ZH)
Gredig Corina (ZH)
Mäder Jörg (ZH)
Moser Tiana Angelina (ZH)
Schaffner Barbara (ZH)

PBD (3 sièges)
Hess Lorenz (BE)
Simon Beatrice (BE)
Landolt Martin (GL)

PEV (3 sièges)
Studer Lilian (AG)
Streiff-Feller Marianne (BE)
Gugger Niklaus (ZH)

UDF
Gafner Andreas (BE)

Ensemble à Gauche
Haller Jocelyne (GE)

Lega
Quadri Lorenzo (TI)

PdT
de la Reussille Denis (NE)

Articles en relation

Mode d'emploi pour élire nos conseillers nationaux

Fédérales 2019 De multiples options s'offrent à vous pour voter correctement le 20 octobre prochain. On fait le tour des possibilités. Plus...

Les partis écologiques continuent de plaire

Fédérales 2019 Le dernier sondage de Tamedia avant les élections fédérales confirme la progression des Verts et des Vert-libéraux. Plus...

Hommages aux élus fédéraux sur le départ

Confédération A l'occasion du dernier jour de session, le Parlement a pris congé de ses élus qui ne se représenteront pas aux élections fédérales en octobre. Plus...

C'est le départ pour 48 parlementaires

Suisse Alors que les élections fédérales se profilent, un apéritif de fin de législature était proposé jeudi soir. Plus...

Victoire écolo en vue à Zurich, claque à l'UDC?

Fédérales Verts et Vert'libéraux devraient marquer les fédérales de leur empreinte dans le canton le plus peuplé de Suisse. L'UDC devrait perdre des plumes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.