La nécessité de dépister la carence en fer fait débat

SantéUne campagne de sensibilisation sur le manque de fer sera lancée début avril. Utile ou simple business pharma?

Dominique Rinderknecht, ex-Miss Suisse, entre deux prises du tournage de l’une des scènes de la campagne «Check ton fer», réalisé à l’Auberge Aux 4 Vents, à Granges-Paccot.?

Dominique Rinderknecht, ex-Miss Suisse, entre deux prises du tournage de l’une des scènes de la campagne «Check ton fer», réalisé à l’Auberge Aux 4 Vents, à Granges-Paccot.? Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mardi matin, Dominique Rinderknecht n’avait pas aussi fière allure que lorsqu’elle a coiffé son diadème de Miss Suisse en 2013. Sur son matelas de sport rose bonbon, le visage pâle et les cernes creusés, le mannequin fait une pompe, puis s’écroule. «Coupez! Cette fois c’est la bonne», s’écrie Luc Walpoth. Le jeune réalisateur a tourné en début de semaine les huit scènes de la nouvelle campagne «Check ton fer», qui illustrent les principaux symptômes d’une carence en fer. C’est dans le but de sensibiliser la population à cette dernière que, pour la deuxième année consécutive, Vifor Pharma réalise une opération sur Internet et les réseaux sociaux, qui sera lancée début avril à l’échelle suisse.

«La carence en fer est un premier stade. Si le taux de fer continue à baisser, il s’agit alors d’anémie. Dans le premier cas, il peut y avoir des symptômes, mais c’est seulement dans le second que l’hémoglobine, qui transporte notre oxygène, est impactée», explique Bernard Favrat, professeur associé et médecin adjoint à la Policlinique médicale universitaire de Lausanne. S’agit-il donc d’une maladie qui nécessite qu’on la traite?

En 2012, un article de la Revue médicale suisse affirmait que le concept de carence en fer sans anémie suscitait une question de fond importante: «A-t-on créé une nouvelle maladie ou s’agit-il d’une problématique bien réelle qui mérite l’attention des médecins?» Sachant que Vifor, entreprise du groupe Galenica, est l’un des leaders mondiaux en matière de commercialisation de produits pharmaceutiques utilisés dans le traitement de la carence en fer, la question se pose de manière d’autant plus évidente.

Malaise chez les médecins

«Chez les médecins, cela crée un malaise. Ce n’est en effet pas idéal qu’un groupe pharma soit derrière cette campagne», poursuit Bernard Favrat. Sur le site check-ton-fer.ch, aucune trace des produits vendus par Vifor, dont le nom apparaît uniquement dans la clause de non-responsabilité, au bas de la page. Pour la société pharmaceutique, qui affirme faire la promotion de ses médicaments uniquement auprès des médecins, il s’agit d’une simple plate-forme de sensibilisation encourageant à faire vérifier son taux de fer. «Dans les groupes à risque, comme les femmes ou les végétariens, ce slogan «Check ton fer» est valable. Car nous savons, depuis une étude réalisée en 2014, que l’absorption de fer par voie orale permet de diminuer la fatigue, principal symptôme de cette carence. S’il n’y a pas de symptôme, il n’est pas nécessaire de faire ce contrôle», estime le professeur Bernard Favrat.

Etude de l’OFSP

Invitant les internautes à demander un diagnostic grâce à un test sanguin à «une personne médicale qualifiée», le site a des airs de message officiel. «Il existe de nombreuses manières de réaliser une campagne, mais le principal c’est qu’il ne faut pas qu’elle trompe les gens», affirme Daniel Dauwalder, porte-parole de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui n’a pas encore vu l’opération. L’organe a lancé, en 2015, une étude sur les coûts et les bénéfices des traitements pour la carence en fer. «Ce programme nous permettra de voir si, en Suisse, ces injections de fer, qui sont fréquentes, sont adéquates ou pas.» Réponse en 2017.

Créé: 24.03.2016, 07h25

Plus de vitamine C et moins de café

Les médecins estiment qu’il y a une carence en fer lorsque le?taux de ferritine, la protéine permettant le stockage du fer, est inférieur à 30 microgrammes par litre de sang. Elle se manifeste principalement par une sensation de fatigue, un épuisement permanent, une difficulté à se concentrer et la perte de cheveux. Une alimentation équilibrée permet en général d’éviter ces symptômes. «Le fer est moins bien absorbé lorsqu’il y a une consommation excessive de thé ou de café, de médicaments contre l’acidité gastrique ou de?préparations de calcium. La?vitamine C, par contre, a l’effet contraire», précise le?professeur Bernard Favrat.

Articles en relation

Une carence en vitamine D accélère le déclin cognitif

Seniors Une étude américaine met en avant le lien entre carence en vitamine D et déclin cognitif chez les personnes âgées. Plus...

On met du fer dans son assiette pour vaincre le stress et la fatigue

Gastronomie Nul besoin d’avaler des kilos d’épinards comme Popeye. De nombreux autres aliments en contiennent beaucoup. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.