Passer au contenu principal

A Neuchâtel, les élus pourront mettre des ministres à la porte

Les citoyens se prononcent le 30 novembre sur une procédure de destitution des conseillers d’Etat. Une première romande

La commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Hainard en 2011. Ses recommandations ont été prises en compte.
La commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Hainard en 2011. Ses recommandations ont été prises en compte.
DOMINIC FAVRE

Faut-il forcer la main à un ministre qui dysfonctionne mais refuse de quitter sa fonction? Les parlementaires neuchâtelois se sont posé cette question suite aux «affaires» qui ont secoué leur canton. Ils ont répondu oui et proposent aux citoyens de modifier leur Constitution pour instaurer une telle possibilité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.