Passer au contenu principal

Fin de vieLe nombre d'aides au suicide a explosé en Suisse

Côté alémanique, Exit a accompagné vers la mort 782 patients l'an dernier, soit 30% de plus qu'en 2014. En Suisse romande, la la tendance apparaît identique.

ARCHIVES-PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le nombre de patients accompagnés par Exit vers la mort a fortement augmenté l'an dernier en Suisse. Côté alémanique, ils ont été 782 dans ce cas, soit 30% de plus qu'en 2014. Exit Suisse romande n'a pas encore publié ses chiffres, mais la tendance est identique.

«La situation est absolument comparable ici. Le nombre de cas a explosé chez nous», confie Jérôme Sobel, président de l'organisation romande d'aide au suicide. La progression du nombre d'adhérents a dépassé 10% l'an dernier, pour atteindre 22'300 personnes. «Aujourd'hui, 1% des Romands sont membres d'Exit», précise le médecin lausannois.

Vieillissement de la population

L'ensemble des chiffres de la Suisse occidentale seront rendus publics le 23 avril, lors de l'assemblée générale d'Exit Suisse romande. Le bilan de l'organisation sœur en Suisse alémanique, qui couvre également le Tessin, a lui été publié mardi.

Au total, 3500 nouvelles demandes d'aide y ont été enregistrées en 2015. Exit Suisse alémanique est entrée en matière sur l'étude de 1100 cas. Le nombre de demandes prises en considération a ainsi augmenté de 20% l'an dernier.

Cette progression est liée à l'augmentation du nombre de membres, passé à 95'621 en 2015, et au vieillissement de la population, écrit-elle. Depuis huit ans, l'organisation recense chaque année des milliers de nouveaux membres.

Cancers en phase terminale

Par rapport à 2014, année déjà marquée par une forte hausse, le nombre de personnes mettant fin à leurs jours l'an dernier avec l'aide d'Exit Suisse alémanique a augmenté de 199 unités. Parmi les 782 personnes qui ont été aidées en 2015, 55% étaient des femmes pour 45% d'hommes. L'âge moyen des personnes accompagnées vers la mort est de 77,4 ans.

Le cancer en phase terminale est la première raison ayant poussé ces personnes à choisir le suicide assisté. Suivent le cumul de plusieurs maladies de vieillesse et les souffrances liées à des maladies chroniques.

La plupart des patients faisant appel à Exit Suisse alémanique viennent, dans l'ordre, des cantons de Zurich, Berne, Argovie, St-Gall, Bâle-Ville et Bâle-Campagne. En Suisse, l'aide au suicide représente chaque année 1,5% des 65'000 cas de décès en Suisse.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.