55 djihadistes ont déjà voyagé hors de Suisse

Syrie/IrakLe nombre de djihadistes de Suisse a explosé. Le Service de renseignement de la Confédération a recensé 55 départs jusqu'à aujourd'hui contre une vingtaine en mai 2013. Six personnes sont mortes.

Le drapeau djihadiste semble mobiliser nombre de Suisses

Le drapeau djihadiste semble mobiliser nombre de Suisses Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trente-et-un voyages concernent la Syrie et l'Irak. Les autres, soit 24 cas, sont liés à l'Afghanistan, au Pakistan, au Yémen et à la Somalie. «Certains de ces voyageurs motivés par le jihad sont encore sur place, certains font la navette dans ces régions et d'autres sont de retour en Suisse», indique ce mercredi 15 octobre Isabelle Graber, porte-parole du Service de renseignement de la Confédération (SRC)..

L'année 2014 est marquée par une nette augmentation du phénomène. Une quarantaine de cas avaient été évoqués lors du dernier bilan présenté en mai dernier. Un chiffre passé à environ 50 le mois passé.

23 départs confirmés

Vingt-trois départs ont été confirmés par deux sources distinctes sur les 55 dénombrés jusqu'à aujourd'hui. Là aussi, une progression se dessine: 14 cas avaient été attestés en mai dernier, et sept en mai 2013.

Sur les 23 voyages confirmés, la Syrie et l'Irak constituent les destinations les plus courantes. Dix-sept cas sont liés à ces deux zones de conflit.

18 de retour en Suisse

Trente-et-une personnes sont en ce moment au front dans les pays concernés, dont 17 observées par deux sources différentes. En revanche, 18 djihadistes sont rentrés en Suisse, soupçonne fortement le SRC. Mais sur ce nombre, seule une personne a été observée par deux sources différentes dans une zone de conflit.

Le Service de renseignement refuse de fournir d'autres indications sur l'identité, l'âge, le sexe, la nationalité ou le domicile de ces résidents. Et de préciser que «les motifs poussant des jeunes à partir dans ces régions sont souvent très personnels. Chaque cas est individuel et la prévention joue ici un rôle capital.»

Incitation sur Internet

L'organe fédéral pointe toutefois «les propos incitant à la violence et au djihad sur les sites Internet». Mis en ligne «par des personnes apparemment domiciliées en Suisse, ils posent un problème toujours plus inquiétant», souligne Isabelle Graber.

Le phénomène prenant de l'importance, le SRC annonce qu'il publiera désormais chaque mois «le nombre des voyageurs motivés par le djihad qui, partis de Suisse, ont été ou sont actuellement dans des zones de conflits». Et ce afin d'informer le public, ajoute Mme Graber, qui précise qu'une collaboration «étroite» avec les autorités fédérales et cantonales se poursuit.

Nouvelle loi en jeu

Dans la foulée, le SRC appelle de ses vœux l'introduction de «la nouvelle loi actuellement en discussion» au Parlement. Si ce texte est accepté, il donnera à l'organe fédéral des possibilités supplémentaires «telle que par exemple, la surveillance de lieux privés et d'ordinateurs.» Cette loi a ses opposants.

Pour mémoire, le groupe Etat islamique (EI) et les organisations apparentées sont interdites en Suisse depuis la semaine passée. Le Conseil fédéral a approuvé à cette fin une ordonnance d'une validité de six mois. Toutes les actions destinées à leur apporter un soutien financier, en matériel ou en personnel en Suisse ou à l'étranger, ou le recrutement de nouveaux membres, sont proscrites.

Les infractions sont passibles d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire. En outre, le Ministère public de la Confédération enquête actuellement sur une vingtaine de cas en lien avec le djihad.

( /ats/nxp)

Créé: 15.10.2014, 12h48

Galerie photo

La progression du groupe Etat islamique

La progression du groupe Etat islamique La fulgurante progression des djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI) met en péril la sécurité de toute la région.

Articles en relation

Le djihadisme en Suisse passe surtout par internet

Terrorisme Selon les autorités suisses, les risques d’une attaque djihadiste contre notre pays sont faibles. Les activités de l’Etat islamique se résumeraient ici à enrôler des combattants par internet et à lancer des attaques informatiques. Plus...

La Suisse devra dédommager son djihadiste meurtrier

Tribunal fédéral Cendrim R. est toujours en prison en Turquie après avoir tué trois personnes à un barrage de police. Il recevra pourtant de l'argent de la Suisse pour un excès de détention lors de son séjour en Suisse. Plus...

Ces Européens qui deviennent djihadistes en Syrie

Radicalisme Après la mort d'un djihadiste italien de 23 ans voici deux semaines, l'Europe s'inquiète de l'importation du terrorisme sur son territoire. Plus...

Le cas du djihadiste biennois sera réexaminé

Kenya Le Tribunal administratif fédéral a annulé la décision de l'Office fédéral des migrations qui avait révoqué le droit d'asile du gymnasien biennois accusé de terrorisme. Plus...

Le gymnasien djihadiste interdit de sol suisse pour longtemps

Bienne L'élève biennois d'origine jordanienne qui avait été inculpé au Kenya pour appartenir à un groupe proche d'Al-Qaïda, ne pourra pas revenir avant plusieurs années. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...