De nouveaux adversaires à l'initiative contre le mitage

SuisseUn comité bourgeois estime que l'initiative populaire fédérale contre le mitage est superflue et nuisible.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 10 février 2019, les citoyens seront appelés à s'exprimer sur l'initiative populaire fédérale «Stopper le mitage - pour un développement durable du milieu bâti». Un comité bourgeois contre cette initiative a développé ses arguments devant la presse mardi à Berne.

Cette initiative restreint le droit de propriété dans la construction de logements, dicte ce qu'est la qualité de vie et préconise de figer le paysage, selon les conseillers nationaux Jean-François Rime (UDC/FR), président de l'USAM, et Olivier Feller (PLR/VD), directeur de la Chambre vaudoise immobilière (CVI).

Selon eux, cette initiative est superflue et nuisible, car les instruments garantissant une utilisation mesurée du sol existent déjà dans la loi sur l'aménagement du territoire.

Ils estiment encore que l'initiative conduit à un traitement inéquitable des cantons. Ceux disposant de grandes surfaces en bénéficieraient. De même, les cantons qui ont déjà multiplié les zones constructibles seraient favorisés par rapport à ceux qui les ont développées avec parcimonie. (ats/nxp)

Créé: 11.12.2018, 14h16

Articles en relation

Les jeunes socialistes contre le mitage

Suisse La jeunesse de gauche approuve l'initiative lancée par le parti socialiste. Plus...

Le PEV pour l'initiative contre le mitage

Suisse Le Parti évangélique suisse a donné samedi à Winterthour ses recommandations pour les votations fédérales de février 2019. Plus...

Doris Leuthard s'oppose à l'initiative contre le mitage

Suisse La conseillère fédérale a clairement signifié son opposition à l'initiative contre le mitage, ce lundi, devant la presse. Elle la juge trop radicale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.