Nouveau retard possible pour les trains à deux étages

CFFLes trains à deux étages, récemment achetés pour près de deux milliards de francs par les CFF, rencontrent de nouveaux problèmes.

Les CFF ont passé un contrat pour 59 trains à deux étages pour un montant de 1,9 milliard de francs.

Les CFF ont passé un contrat pour 59 trains à deux étages pour un montant de 1,9 milliard de francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première livraison des trains à deux étages, prévue pour la fin de 2013, a été reportée à 2015. Mais cette date n'est pas certaine, selon le patron des CFF Andreas Meyer.

«Bombardier connaît de sérieux problèmes avec la conception et la construction des trains», a déclaré Andreas Meyer dans une interview diffusée dimanche par le «SonntagBlick». Il espère toutefois que le constructeur canadien puisse respecter l'échéance de 2015.

Les Chemins de fer fédéraux (CFF) attendent depuis longtemps un calendrier de livraison ferme et clair. «Jusqu'à aujourd'hui, rien de tel», déplore Andreas Meyer, qui souligne que Bombardier enregistre aussi des retards en Allemagne et en Autriche.

Un plan B

Une rupture de contrat n'est toutefois pas d'actualité, indique le patron des CFF. «Mais, si nous constatons que les trains ne peuvent pas être livrés, nous devons chercher des alternatives».

Les CFF ont passé un contrat pour 59 trains à deux étages pour un montant de 1,9 milliard de francs lors du plus grand appel d'offre de leur histoire. Cela correspond à 436 wagons pour un total de 36'000 sièges. Bombardier a remporté l'affaire face au constructeur de Suisse orientale Stadler Rail et de l'allemand Siemens.

La firme canadienne n'est cependant pas la seule responsable du retard. Alors qu'elle tente d'adapter les voitures à des vitesses supérieures à 200 km/h, les CFF ont également exigé plusieurs modifications.

Hausse des prix

Andreas Meyer estime par ailleurs dans le journal qu'il est encore trop tôt pour dire si une augmentation du prix des billets sera de mise lors du prochain changement d'horaire, en décembre.

«Ce n'est pas une tactique» en raison de la votation du 9 février sur le financement et l'aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF). «Il manque tout simplement les bases nécessaires à une estimation», précise-t-il, tout en rappelant que l'usager ne paie actuellement que la moitié des frais effectifs.

Le FAIF prévoit la constitution d'un fonds unique d'infrastructure ferroviaire destiné à financer à la fois l'exploitation, l'entretien et l'extension du réseau suisse. Il serait alimenté annuellement à raison de 4 milliards de francs. La Suisse romande et Berne bénéficieront d'importants travaux dans le cadre du FAIF. (ats/nxp)

Créé: 05.01.2014, 07h14

Articles en relation

Le «marché du siècle» tarde, Bombardier est au chômage

Villeneuve L’entreprise ne pourra pas réaliser la commande à 2 milliards de francs des CFF avant 2014. Elle compte sur son nouveau projet Metrixx pour faire le joint. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...