Nouveau revers pour Michael Lauber, éjecté de l'enquête sur la FIFA

JusticeLe procureur fédéral doit se récuser dans l'enquête sur la corruption dans le football mondial. Ses rencontres avec Gianni Infantino étaient contraires aux règles de procédure, selon le Tribunal pénal fédéral

Michael Lauber a vu sa réélection reportée à l'automne prochain en raison de son comportement dans le dossier FIFA.

Michael Lauber a vu sa réélection reportée à l'automne prochain en raison de son comportement dans le dossier FIFA. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La décision est rarissime et représente un nouveau revers pour le procureur de la Confédération Michael Lauber. Celui-ci doit se retirer de l'enquête menée par la justice suisse sur les affaires de corruption au sein de l'organe suprême du football mondial, la FIFA, basée à Zurich.

L'un des principaux procureurs chargés de l'enquête, Markus Nyfenegger, doit également se retirer. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a accepté les demandes de récusation visant les deux hommes ainsi que l'ancien responsable de la criminalité économique au Ministère public de la Confédération, Olivier Thormann. L'une des plus importantes enquêtes menées par les procureurs fédéraux se trouve ainsi menacée.

Manque de transparence

Dans sa décision, le TPF se montre sévère sur le comportement de Michael Lauber et de ses procureurs. En rencontrant à trois reprises de manière informelle le patron de la FIFA, Gianni Infantino, en 2016 et 2017, Michael Lauber a donné une apparence de partialité en faveur de cette organisation. Il a fait preuve d'un «manque de transparence évident» en donnant des explications vagues sur ces rencontres. D'autant qu'elles n'auraient jamais été rendues publiques sans les révélations de la cellule enquête de Tamedia sur les «Football Leaks».

Selon le TPF, Michael Lauber n'avait aucune raison valable de rencontrer discrètement Gianni Infantino. Ses affirmations selon lesquelles il aurait voulu sécuriser des moyens de preuve, par exemple des données informatiques, ne convainquent pas: il était loin d'être le plus qualifié du point de vue technique pour mener de telles discussions, écrit le TPF dans sa décision. Enfin, le fait que les rencontres avec Gianni Infantino n'aient pas été portées sur procès-verbal est contraire au code de procédure pénale.

Le Tribunal se montre tout aussi critique concernant les deux autres procureurs récusés. Selon lui, Markus Nyfenegger a tenté d'accéder à des informations détenues par la FIFA par le biais des rencontres informelles de ses supérieurs: «Une telle manière de procéder manque singulièrement de clarté et de transparence», estime le tribunal. Le MPC a même fait preuve d'une forme de duplicité, en ménageant un canal d'information parallèle aux procureurs chargés des enquêtes par ces rendez-vous. Le tribunal refuse en revanche la récusation de dizaines d'autres enquêteurs - procureurs adjoints ou policiers - qui était réclamée par les avocats.

Villa en Sardaigne contre droits TV

La FIFA avait déposé plusieurs plaintes, de 2015 à 2017, contre son ancien secrétaire général, le français Jérôme Valcke, accusé notamment d'avoir reçu de l'argent et une villa à 5 millions d'euros en Sardaigne en échange de droits télévisés octroyés à la chaîne qatarie BeIn Sports. Ce sont les avocats genevois de Jérôme Valcke, Patrick Hunziker et Elisa Bianchetti, ainsi que le défenseur zurichois d'un autre prévenu, qui ont demandé la récusation de Michael Lauber et des principaux enquêteurs dans l'affaire FIFA.

Dans un courriel, les deux Genevois estiment que la décision du TPF est «sans précédent». Ils affirment que leur client «reste déterminé à collaborer à l’enquête comme il l’a toujours fait» et qu'il «est confiant que tous soupçons pourront désormais être écartés». «Il reste à déterminer comment le MPC remédiera à l’inéquité d’une procédure qui dure depuis plus de trois ans», concluent les avocats.

Deux grandes questions

De son côté, le Ministère public de la Confédération a réagi a minima mardi. «Ces décisions sont en train d'être analysées», explique l'institution qui ne fait aucun autre commentaire.

Deux grandes questions se posent désormais. L'enquête FIFA peut-elle continuer malgré les récusations? Au premier abord, sans doute, puisque l'essentiel des enquêteurs chargés du dossier restent en place. Mais les avocats des prévenus pourraient demander l'annulation de certains actes d'enquête et ralentir ainsi la procédure. Peut-être même de plusieurs années. Tous les actes effectués par Markus Nyfenegger depuis 2016 dans deux enquêtes devraient ainsi être annulés.

Seconde question, Michael Lauber peut-être réélu comme procureur de la Confédération l'automne prochain? Tout dépend désormais de la manière dont les critiques du Tribunal pénal fédéral à son encontre seront reçues par les parlementaires fédéraux, seuls habilités à voter lors de cette élection.

Créé: 18.06.2019, 14h00

Articles en relation

«Est-ce que M. Lauber sauve sa peau? Non, je ne pense pas»

Confédération L’Assemblée fédérale ne réélira pas Lauber en juin. La Commission judiciaire veut plus d’informations avant de trancher. Plus...

À Berne, le destin maudit des procureurs

Justice Michael Lauber joue son avenir à la tête du Ministère public de la Confédération. Ses prédécesseurs ont connu des fins de parcours ratées. Plus...

Sous enquête, le procureur en chef Lauber aggrave la crise

Ministère public Michael Lauber attaque de front son Autorité de surveillance. Il veut qu’on le croie sur parole et joue la carte politique. Plus...

Sous enquête, Michael Lauber veut rester procureur général

Affaire FIFA Le chef du Ministère public de la Confédération est dans le viseur pour ses liens avec le patron du football mondial. Il entend néanmoins briguer sa réélection en juin. Plus...

La pression monte sur Michael Lauber, les enquêtes FIFA en danger

Le Matin Dimanche Quatre anciens dignitaires du football mondial demandent la récusation du procureur général de la Confédération à cause de ses tête-à-tête informels avec Gianni Infantino. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.