Nouveaux soucis fiscaux pour Urs Schwarzenbach

SuisseLe Tribunal fédéral a une nouvelle fois rejeté un recours de l'homme d'affaires concernant des arriérés fiscaux du canton de Zurich.

Urs Schwarzenbach.

Urs Schwarzenbach. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral a rejeté pour l'essentiel un recours d'Urs Schwarzenbach contre l'imposition de revenus non déclarés provenant de ses activités indépendantes. L'administration fiscale du canton de Zurich réclamait des arriérés totalisant 270 millions de francs.

Dans un arrêt publié jeudi, les juges de Mon Repos indiquent que la procédure de rattrapage a été menée à bon droit par les autorités fiscales zurichoises. Cette procédure concerne les périodes de taxation de 2005 à 2009 et de 2010 à 2012. Elle porte tant sur les impôts communaux et cantonaux que sur l'impôt fédéral direct.

La procédure avait démarré suite à des perquisitions menées par l'Administration fédérale des contributions (AFC) dans la villa Falkenstein appartenant au milliardaire. De nombreux documents avaient été saisis à cette occasion.

Il s'était avéré qu'Urs Schwarzenbach disposait de bureaux et de personnel dans la villa afin de mener une activité lucrative indépendante dans le commerce de l'art et des antiquités.

Epouse blanchie

L'affaire est cependant renvoyée pour un point devant les autorités fiscales zurichoises car ces dernières ont inclus à tort l'épouse de l'homme d'affaires dans la procédure de rattrapage. Selon le Tribunal fédéral, aucun indice ne permet de conclure que celle-ci ait exercé une activité lucrative en Suisse.

En outre, le Tribunal administratif du canton de Zurich doit revoir les frais de la cause. Les 400'000 francs mis à la charge d'Urs Schwarzenbach sont nettement trop élevés, selon le Tribunal fédéral. C'est le seul point sur lequel le recourant obtient gain de cause.

Afin de calculer les arriérés d'impôts, les autorités ont aussi intégré des flux d'argent totalisant 3 milliards de francs et versés sur le compte d'une société établie au Libéria. Cette dernière est contrôlée par les époux Schwarzenbach.

Il ressort de l'arrêt du Tribunal fédéral qu'Urs Schwarzenbach avait indiqué que ces entrées d'argent étaient liées à l'activité de bookmaker pour des courses de chevaux qu'il menait pour le compte d'un tiers.

Dans une autre procédure, le Tribunal fédéral vient de décider que le milliardaire devait payer 11,4 millions de francs de TVA. Ce montant est dû à l'importation d'objets d'art qui n'avaient pas été taxés ou seulement sur la base d'un prix trop bas.

En avril 2018, Urs Schwarzenbach a été condamné à une amende de 4 millions de francs pour soustraction à la TVA par le Tribunal d'arrondissement de Bülach. Ce jugement n'est pas définitif. (arrêts 2C_799/2017 et 2C_800/2017 du 18 septembre 2018) (ats/nxp)

Créé: 04.10.2018, 12h10

Articles en relation

Urs Schwarzenbach paiera 12 millions d'impôts

Suisse Le milliardaire avait contesté la TVA perçue sur les oeuvres d'art. Le Tribunal fédéral a rejeté mercredi son recours. Plus...

Urs Schwarzenbach condamné à une amende

Suisse Le milliardaire zurichois, jugé coupable d'avoir importé illégalement des oeuvres d'art, a déjà annoncé qu'il allait déposer un recours. Plus...

Le verdict du procès Schwarzenbach en avril

Canton de Zurich Les audiences du procès du milliardaire zurichois, accusé d'importation illégale d'oeuvres d'art, se sont achevées mercredi à Bülach (ZH) avec le témoignage d'un enquêteur. Plus...

Le milliardaire exige son acquittement

Canton de Zurich Urs E. Schwarzenbach est accusé d'avoir importé des oeuvres d'art sans les déclarer à la douane ou en déclarant une valeur volontairement sous-estimée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.