Nouvel échec judiciaire du milliardaire Beny Steinmetz

Diamants en GuinéeLe Tribunal pénal fédéral a confirmé lundi la décision de Berne de transmettre aux Etats-Unis différents documents saisis en liaison avec une affaire de corruption.

le milliardaire Beny Steinmetz.

le milliardaire Beny Steinmetz. Image: DR-ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Opposé à l'entraide judiciaire demandée aux autorités suisses par les Etats-Unis, le milliardaire Beny Steinmetz a subi un nouvel échec.

Le Tribunal pénal fédéral a débouté le diamantaire, éclaboussé par une affaire de corruption liée à la cession d'une mine en Guinée.

L'affaire avait été révélée par deux médias français,le site d'informations Mediapart et le quotidien Le Monde, ainsi que par la Déclaration de Berne (DB). Selon cette organisation, le milliardaire a «tissé une toile extrêmement complexe qu'il dirige depuis Genève».

En 2008, l'homme d'affaires avait obtenu une licence d'exploitation d'une mine de fer à Simandou, dans le sud-est de la Guinée. Deux ans plus tard, il aurait revendu 51% des actions de cette mine au groupe brésilien Vale pour 2,5 milliards de dollars, soit presque 30 fois plus qu'il avait déboursé.

Dans son arrêt, diffusé lundi, le Tribunal pénal fédéral a confirmé la décision de l'Office fédéral de la justice de transmettre aux Etats-Unis différents documents saisis tant au domicile du milliardaire que dans son jet privé.

Beny Steinmetz est également visé par une procédure ouverte contre lui par les autorités genevoises. Il y a un mois, le Tribunal fédéral (TF) rendait publique une autre décision qui autorisait la remise d'une documentation identique aux autorités guinéennes.

Son avocat, Marc Bonnant, avait invoqué en vain le manque d'indépendance de la justice guinéenne. Le diamantaire Beny Steinmetz a toujours nié toute accusation de corruption. Il reproche aux autorités guinéennes de mener une «campagne de désinformation» contre lui. (ats/nxp)

Créé: 14.12.2015, 12h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.