Nouvel exploitant pour les parcs industriels bâlois

SuisseNovartis et Clariant renoncent à exploiter la Schweizerhalle et Infrapark Baselland (Bâle), qui seront gérés par la société allemande Getec.

Les deux emplacements couvrent une superficie combinée de quelque 51 hectares et abritent des sites de production de plusieurs grands noms de l'industrie chimico-pharmaceutique

Les deux emplacements couvrent une superficie combinée de quelque 51 hectares et abritent des sites de production de plusieurs grands noms de l'industrie chimico-pharmaceutique Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novartis et Clariant ont conclu avec le prestataire allemand de services industriels Getec des accords portant sur l'exploitation de deux parcs industriels prestigieux et contigus en région bâloise. La multinationale pharmaceutique s'est engagée à céder les infrastructures et les services de la Schweizerhalle, tandis que le chimiste de spécialités prévoit de transférer la propriété d'Infrapark Baselland.

Si chacun des trois protagonistes a délivré un communiqué distinct sur le sujet lundi, les détails financiers sur cette opération censée aboutir en début d'année prochaine font l'objet de clauses de confidentialité.

Novartis conservera la propriété sur ses bâtiments de production ainsi que sur les terrains et ne prévoit aucun changement dans ses effectifs de la Schweizerhalle suite à cette opération.

Clariant de son côté deviendra locataire et gardera sur place ses activités de production dans les additifs, les services aux entreprises ainsi que le siège de ses départements Additives, Industrial and Consumer Specialities, Masterbatches et Pigments.

Grands noms de l'industrie

Les deux emplacements couvrent une superficie combinée de quelque 51 hectares sur la commune de Muttenz et abritent des sites de production de plusieurs grands noms de l'industrie chimico-pharmaceutique, à l'image de Bayer ou de BASF en plus de Novartis et de Clariant.

Getec précise néanmoins que les transactions passeront par sa filiale helvétique Getec heath and power, qui s'engage à reprend l'ensemble des collaborateurs d'Infrapark et à assurer la poursuite de l'exploitation des deux sites, de l'approvisionnement en courant aux services d'ingénierie, de stockage ou encore de logistique, en passant par le traitement des eaux usées et des déchets.

A la clôture de la Bourse suisse, les titres Novartis et Clariant ont respectivement terminé en baisse de 0,4% à 87,28 francs et de 1,8% à 20,86 francs, alors que le SMI a perdu 1,1%. (ats/nxp)

Créé: 19.11.2018, 18h49

Articles en relation

Le site de Schweizerhalle est toujours contaminé

Bâle Le 1er novembre 1986, un incendie se déclare dans un entrepôt du groupe chimique Sandoz. Une grave pollution avait contaminé le bassin rhénan. Plus...

Novartis va biffer plus de 2000 postes d'ici à 2022

Suisse Le géant Novartis va supprimer plus de deux mille postes en Suisse au cours des quatre prochaines années. Autorités et syndicats déplorent les mesures. Plus...

Novartis vend une partie du portefeuille de Sandoz

Etats-Unis Sandoz entend à l'avenir se concentrer sur des secteurs à plus forte croissance, comme les médicaments génériques complexes et les biosimilaires, Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.