Pas de nouvelle loi sur le cannabis

SuisseLe Conseil national a rejeté ce mardi une initiative parlementaire proposant une nouvelle loi fédérale sur le chanvre.

Une initiative parlementaire sur le chanvre a été refusée. Il est actuellement interdit de cultiver du cannabis à l'exception des plantes dont le THC est inférieur à 1%.

Une initiative parlementaire sur le chanvre a été refusée. Il est actuellement interdit de cultiver du cannabis à l'exception des plantes dont le THC est inférieur à 1%. Image: ANTHONY ANEX/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas besoin d'une nouvelle loi fédérale pour régler en détail la culture, le commerce, la consommation et l'imposition du chanvre. Le Conseil national a rejeté mardi, par 104 voix contre 86 et 4 abstentions, une initiative parlementaire des Verts en ce sens.

La Suisse devrait créer une loi fédérale sur le chanvre qui remplacerait les interdictions prévues dans la loi sur les stupéfiants, a expliqué Maya Graf (Verts/BL). Il est temps de lancer un processus de régulation ciblée, selon elle.

Lutter contre le marché noir

Ce serait le meilleur moyen de lutter contre le marché noir et d'améliorer la prévention et la protection des mineurs. La Confédération pourrait de son côté engranger des recettes fiscales importantes qui lui échappent actuellement. Une nouvelle loi rapporterait entre 300 et 600 millions de francs à l'Etat, selon les Verts. Ces montants pourraient servir à renforcer la prévention.

Le chanvre serait soumis aux mêmes restrictions que l'alcool et le tabac. Plusieurs Etats américains ont mis en place de tels modèles qui ont permis d'assécher le marché noir. La Suisse devrait s'en inspirer, selon Mme Graf. Aujourd'hui, il est interdit de cultiver du cannabis à l'exception des plantes dont le THC est inférieur à 1%.

Prévention avant tout

La majorité est d'avis que le chanvre n'est pas une drogue anodine, a répondu Benjamin Roduit (PDC/VS) au nom de la commission. Mais une loi sur cette substance ruinerait les efforts de prévention. Il est en outre illusoire de penser qu'une loi pourra maîtriser le marché noir.

Le système actuel n'est pas idéal, a reconnu le démocrate-chrétien. Pour contrer les abus, il faudrait mieux cibler le travail de prévention pour éviter que le cannabis n'atteigne les jeunes.

Il faut aussi attendre les résultats des études qui seront réalisées dans le cadre de projets pilote de remise contrôlée de cannabis. Les développements scientifiques doivent également être pris en compte. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2018, 16h19

Articles en relation

Berne favorable à un cannabis médical

Suisse La culture et l'exportation de cannabis médical devraient être autorisées en Suisse. Le Conseil fédéral est prêt à soumettre une révision de loi en ce sens. Plus...

«Réguler le cannabis réduira le deal de moitié»

Drogue Alors que le débat sur le deal de rue s’enflamme, le secrétaire général du groupement romand d’étude des addictions, Jean-Félix Savary, appelle à régulariser le marché. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...