«Le nucléaire français est dans une impasse»

Un Helvète chez les GauloisLe conseiller national Roger Nordmann (PS/VD) était l’invité du PS français à La Rochelle. Accueilli au pays des 58 réacteurs, le chantre de la sortie du nucléaire fait le débriefing.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L’ambiance était incroyable. Que du plaisir!» Roger Nordmann, conseiller national socialiste, était l’invité du PS français lors de l’université d’été à La Rochelle qui a eu lieu ce week-end. «Le PS français est remonté à bloc. Il y avait près de 4000 personnes dans une ambiance très décontractée. On sent néanmoins le parti très concentré, très conscient de sa responsabilité maintenant qu’il est au pouvoir.»

Le politicien vaudois y présentait l’expérience suisse en matière de transition énergétique. La thématique dans laquelle l’auteur de l’ouvrage Libérer la Suisse des énergies fossiles est devenu incontournable à gauche de l’échiquier politique.

Roger Nordmann a axé son intervention sur la dynamique positive des changements à venir. Il s’est donc focalisé sur quatre pistes que la Suisse a déjà empruntées: la taxe CO2 et l’assainissement énergétiques des bâtiments, les tarifs d’injection pour l’électricité renouvelable, les programmes d’efficacité électrique, et enfin le projet de financement pour la transition des transports.

Débriefing en photos de Roger Nordmann, un Helvète chez les Gaulois. Ou comment le chantre socialiste de la sortie du nucléaire a été accueilli aux pays des 58 réacteurs nucléaires.

Créé: 27.08.2012, 13h28

Articles en relation

«Le nucléaire est une filière d'avenir»

France La querelle entre le PS français et les Verts a été ravivée par deux ministres saluant une énergie prometteuse. Les Écologistes dénoncent une «provocation». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.