Objectif 95 voix pour Regula Rytz

Election du Conseil fédéralLa veillée électorale s’est déroulée en famille pour la candidate écologiste. Face à Ignazio Cassis, elle ne pourra compter que sur le soutien de la gauche et quelques voix éparses.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Berne, la mal nommée «nuit des longs couteaux» - terme entré dans le jargon pour décrire la veille d’élections au Conseil fédéral - est «relax». Tout comme la Verte Regula Rytz a décrit son état d’esprit quelques heures plus tôt. Mardi soir, quelques rumeurs se sont évanouies entre une chope de bière ou un verre de vin (suisse bien sûr). Comme le fait qu’il y aurait une candidature vert’libérale cachée ou qu’un coup se préparerait du côté de l’UDC. La plupart des sourires sont bien trop détendus pour ne pas laisser penser qu’on assiste là surtout à un apéro de l’Avent doublé d’un show médiatique.

Ironie du calendrier, dans l’ambiance feutrée de l’Hôtel Bellevue, point névralgique de la veillée électorale bernoise, se tient mardi soir une réunion de l’organisation auto-suisse, le lobby de l’automobile. De quoi remplir un peu des salles loin d'être bondées.

«Ce ne sont pas des élections normales»

Pourtant, l’enjeu politique est bien réel. Le Parti écologiste suisse est devenu la 4e force politique du pays (13,2% des voix), suite à sa progression historique lors des dernières élections fédérales. Un rang qui, selon la fameuse formule magique, devrait lui assurer une place au Conseil fédéral. La présidente des Verts, Regula Rytz, a donc fait acte de candidature au gouvernement. Mais la Bernoise et ses troupes le savaient dès le départ: les chances d’entrer au gouvernement, cette année en tout cas, sont faibles. «Nous avons toujours dit que ce ne sont pas des élections normales, a répété Regula Rytz mardi. Il y a eu un grand changement politique, mais il n’y a pas de place libre au Conseil fédéral. Et nous avons entendu que les autres partis ne sont pas très ouverts à changer la formule magique.» La Bernoise n’a été auditionnée que par deux groupes parlementaires. Du moment où le groupe du centre a écarté son offre, ses chances ont fondu. Mais elle estime avoir fait ses devoirs. «Dans tous les cas, j’aurai un bon sentiment mercredi, parce que pour nous, il était important de donner le signal que les Verts sont prêts à prendre leurs responsabilités.»

Le PS ne votera Rytz que contre Cassis

Après de premières hésitations, le groupe socialiste aux Chambres fédérales a décidé mardi, à l’unanimité moins trois voix, de soutenir Regula Rytz. L’audition de la présidente des Verts s’est très bien passée. Elle a notamment été interrogée sur l’aspect social des mesures de politique climatique. «Elle ferait une excellente conseillère fédérale», a affirmé le chef de groupe Roger Nordmann (PS/VD). Le groupe socialiste est d’avis qu’il faut adapter la composition du Conseil fédéral aux résultats des dernières élections. «La meilleure solution serait 2 UDC, 2 PS, 1 PLR, 1 PDC et 1 Vert», explique Roger Nordmann. Avec le soutien du PS et de son groupe, Regula Rytz dispose de 80 voix, sur les 124 nécessaires pour être au gouvernement.

Cela dit, les socialistes ne soutiendront la Bernoise que lors de la cinquième élection, à savoir à la place d’Ignazio Cassis. Pourquoi ne pas la préférer aussi à Karin Keller-Sutter si le PLR est vraiment surreprésenté? «Les Verts ont été clairs. Ils présentent Regula Rytz pour la 5e élection. Nous la soutiendrons pour cette élection-là», évacue Roger Nordmann. Le Vaudois se montre tout aussi expéditif sur la question de la représentation des minorités linguistiques, sachant que le Tessin a attendu presque 20 ans pour retrouver le Conseil fédéral avec Ignazio Cassis. «Ce n’est pas une contrainte juridique permanente. A certains moments, les Romands sont sous-représentés, à d’autres moment les Suisses alémaniques ou les Tessinois.» Une réponse qui passe mal auprès de journalistes tessinois accrédités à Berne, sachant que la Constitution prévoit la représentation équitable des régions linguistiques au gouvernement. «Il a dit la seule chose qu’il ne fallait pas dire», estime un confrère. La question fâche. Une délégation de Tessinois est d’ailleurs attendue sur la Place fédérale mercredi matin, à l’invitation du PLR cantonal, pour rendre le parlement attentif aux minorités linguistiques.

Pas de choix entre Vert et libéral

Entre libéral et écolo, le Parti vert’libéral n’a pas tranché. Quelques minutes après le PS, il annonce que les voix de ses élus, au nombre de 16, se partageront entre Regula Rytz et Ignazio Cassis mercredi. La cheffe du groupe vert’libéral, Tiana Moser, expose le dilemme: «On doit renforcer la voix écologiste au sein du Conseil fédéral. Et le PLR y est surreprésenté. Mais nous sommes aussi convaincus qu’une non-réélection n’est pas un bon choix pour le système suisse Et le Tessin a attendu longtemps sa place au sein du gouvernement.» Au final, un score entre 80 et 90 voix pour Regula Rytz est attendu. Davantage, ce serait très honorable. Moins un désaveu. Mais la Bernoise sait déjà qu’elle a ouvert un débat incontournable sur la place de son parti au Conseil fédéral. Et qui, pour tous les partis gouvernementaux, s’annonce beaucoup moins relax.

Créé: 10.12.2019, 22h49

Articles en relation

Le PDC envoie Christian Levrat sur les roses

Election du Conseil fédéral Les provocations du patron du PS ne feront pas bouger les démocrates-chrétiens. Ils n'éliront pas la verte Regula Rytz. Plus...

Christian Levrat: «La stratégie du PDC est un suicide politique»

Le Matin Dimanche Christian Levrat plaide pour l’élection de Regula Rytz. Le stratège du PS prévient le PDC. S’il ne vote pas pour la Verte et défend le second siège PLR, c’est lui qui devra sacrifier le sien en 2023. Plus...

Regula Rytz est-elle trop à gauche pour être élue?

Conseil fédéral Les alliés Vert'libéraux des écologistes se montrent réticents à voter pour la présidente des Verts. Voici ce qu'en disent les chiffres. Plus...

Regula Rytz attaque officiellement Ignazio Cassis

Conseil fédéral La présidente des Verts annonce officiellement sa candidature. Le groupe tranchera ce vendredi sur la stratégie à adopter. Plus...

Deux vieux mâles PS-UDC terrassent la reine verte

Conseil des Etats Berne n’est pas Genève ou Vaud. La présidente des Verts Regula Rytz mord la poussière face à Stöckli et Salzmann. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.