«L'objectif est de résoudre ces problèmes»

KenyaLa conseillère fédérale Sommaruga a assisté à la 4e assemblée des Nations Unies pour l'environnement, à Nairobi, au Kenya, mercredi.

Simonetta Sommaruga s'est rendue au Kenya pour une réunion sur le climat.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tous les pays doivent conjuguer leurs forces pour préserver l'environnement, selon Simonetta Sommaruga. Pour son premier voyage à l'étranger en tant que cheffe du DETEC, la conseillère fédérale a assisté à la 4e assemblée des Nations Unies pour l'environnement.

«Nous voyons des forêts abattues, des espèces de plantes et d'animaux qui disparaissent. L'objectif de la Suisse est de résoudre ces problèmes et cela ne peut se faire qu'ensemble», a déclaré mercredi à Nairobi la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga à l'agence Keystone-ATS.

Une «cause de migration»

Lors de cette conférence, la Suisse oeuvre pour une meilleure protection des matières premières et pour des règles en matière de géo-ingénierie. La cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et des télécommunications (DETEC) a expliqué que son nouveau poste la confrontait à des thématiques qu'elle avait déjà traitées au Département de justice et police.

«La destruction de l'environnement est aussi une cause de la migration. Mais la migration est un sujet plus controversé. Les progrès sont plus faciles à faire dans le domaine de l'environnement».

Des millions de morts en 2050

Les décideurs politiques et chefs d'entreprises réunis à Nairobi pour l'Assemblée générale du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) sont face à une alternative radicale: réformer drastiquement l'économie mondiale pour produire mieux avec moins ou risquer un effondrement du système mondial.

«Soit nous améliorons considérablement la protection de l'environnement, soit des millions de personnes mourront prématurément dans des villes et des régions d'Asie, du Moyen-Orient et d'Afrique, d'ici à 2050», affirme un rapport présenté mercredi lors de l'assemblée. Il s'agit de l'étude environnementale la plus complète des Nations Unies, au cours des cinq dernières années. Plus de 250 scientifiques et experts de plus de 70 pays y ont travaillé. (ats/nxp)

Créé: 13.03.2019, 17h39

Articles en relation

Climat: Sommaruga désire des changements

Environnement La ministre de l'Environnement, Simonetta Sommaruga, plaide en faveur de mesures visant les trafics routier et aérien ainsi que la place financière. Plus...

La Suisse ouvre les cordons de la bourse

Yémen La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a appelé à «ne pas oublier» le Yémen où sévit la «pire crise humanitaire au monde». Plus...

Simonetta Sommaruga s'envolera au Kenya

Diplomatie La socialiste ira défendre à Nairobi des mesures écologiques devant une Assemblée de l'ONU pour l'environnement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.