Oeufs contaminés: quid des produits transformés?

SuisseLa Fédération romande des consommateurs s'inquiète à propos des aliments à base d’œuf, même si rien n'a encore été trouvé.

Les oeufs contaminés ont-ils été utilisés pour la confection d'autres aliments?

Les oeufs contaminés ont-ils été utilisés pour la confection d'autres aliments? Image: Philippe Huguen/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les grands distributeurs suisses ont retiré de leurs étals les oeufs suspects dans le cadre de la contamination au fipronil. Le doute subsiste toutefois concernant les produits transformés. La Fédération romande des consommateurs (FRC), qui suit l'affaire de près, s'inquiète à leur sujet.

A la Migros, «des valeurs infimes» de fipronil ont été trouvées dans des oeufs frais M-Budget, qui ont été retirés de la vente, a indiqué vendredi à l'ats Tristan Cerf, porte-parole. «On ne peut pas exclure que des produits transformés en contiennent aussi, mais nous n'en avons pas trouvé à ce stade», dit-il.

Du côté de la Coop, 95% des oeufs de consommation proviennent de Suisse, comme à la Migros, et ne sont a priori pas concernés, souligne le distributeur.

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) indique toutefois à cet égard que des investigations «sont en cours pour déterminer si des oeufs suisses pourraient être touchés» par le problème.

Retirés «à titre préventif»

A la Coop, les œufs importés de la marque Prix Garantie n'étaient pas contaminés «d'après tout ce que nous savons», précise Ramon Gander, porte-parole, dans un courriel. Ces oeufs ont quand même été retirés de la vente «à titre préventif».

Les nouveaux œufs Prix Garantie reçus «proviennent de fermes testées sur le fipronil avec un résultat négatif». Les produits transformés ne sont eux pas concernés par la contamination «en l'état actuel des connaissances».

Chez Aldi, on n'a pas trouvé de fipronil dans les oeufs frais, mais tous ceux importés d'Europe ont été retirés de la vente par mesure de précaution. S'agissant des produits transformés, «on ne peut rien dire à ce stade, nous sommes en train de voir avec nos fournisseurs» ce qu'il en est, indique le distributeur.

«Savoir ce que l'on mange»

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a précisé lundi à ce sujet que la présence de fipronil dans ce type d'aliments est possible, mais que le cas échéant sa concentration est beaucoup plus faible que celle constatée dans les oeufs frais contaminés. Il n'y a donc aucun risque pour la santé à les consommer.

Même si les oeufs sont dans ce cas dilués, «les consommateurs veulent savoir ce qu'ils mangent. Ils ne souhaitent pas trouver de contaminant, fût-ce à l'état de traces ou de résidus, dans leurs aliments», argumente de son côté Barbara Pfenniger, de la FRC.

«La situation est certes plus grave dans d'autres pays, mais les Suisses paient leurs aliments plus cher qu'ailleurs. Ils ont donc aussi d'autres attentes», poursuit-elle.

D'une façon générale, «cette affaire remet le doigt sur les risques de fraude avec les denrées d'origine animale». Elle fait ressurgir chez les consommateurs une certaine méfiance sur le contenu de leurs assiettes, constate la FRC.

La sécurité doit primer

Les poux rouges peuvent aussi infester un poulailler suisse, note aussi la FRC. Comme tout biocide doit être homologué avant d'être mis sur le marché suisse, «nous sommes quelque peu protégés contre des produits douteux comme celui utilisé dans les poulaillers belges et néerlandais».

Toutefois, «une motion parlementaire demande actuellement de revoir ce genre de frein au commerce. Nous espérons que ce scandale rappelle aux décideurs que le commerce ne doit pas primer sur la sécurité des consommateurs», insiste la FRC.

Selon l'OSAV, la viande de poulet pourrait potentiellement aussi être concernée par une contamination au fipronil. Mais il n'y a pas d'indication dans ce sens à ce stade. (ats/nxp)

Créé: 11.08.2017, 16h11

Articles en relation

Oeufs contaminés: 15 pays de l'UE et la Suisse touchés

Scandale alimentaire La Commission européenne a fait savoir que 15 pays de l'Union européenne, ainsi que la Suisse et Hong Kong, étaient touchés par la crise. Une réunion de crise sera convoquée. Plus...

Oeufs contaminés sur le marché français dès avril

Scandale alimentaire Paris a fait savoir que deux centres d'emballage avaient reçu plus de 200'000 oeufs contaminés provenant de Hollande et de Belgique. Plus...

Œufs contaminés: deux arrestations

Scandale alimentaire Le scandale des œufs contaminés touche désormais 12 pays européens, deux personnes ont été arrêtées aux Pays-Bas. Plus...

Vingt tonnes d'oeufs contaminés au Danemark

Scandale alimentaire Le scandale alimentaire continue de s'étendre. Après la Belgique, les Pays-Bas et la Roumanie, c'est au tour du Danemark. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...