Passer au contenu principal

PiratageL'Office fédéral de la police victime de hackers

Fedpol recommande vendredi de ne jamais cliquer sur les liens contenus dans le mail, de l'effacer et de lui signaler le cas.

Un bâtiment de Fedpol.
Un bâtiment de Fedpol.
Keystone

Les courriels à l'en-tête de l'Office fédéral de la police peuvent être dangereux. Fedpol est victime de pirates informatiques. Il recommande vendredi de ne jamais cliquer sur les liens contenus dans le mail, de l'effacer et de lui signaler le cas.

Depuis plusieurs jours, des cybercriminels envoient des courriels au nom de fedpol. Une première vague a eu lieu la semaine dernière, une deuxième cette semaine. Et il n'est pas exclu que le phénomène se reproduise durant l'été.

Procédure juridique

Les courriels informent les destinataires qu'une procédure juridique a été ouverte à leur encontre et les appellent, via un lien, à se rendre sur le site de l'office pour y fournir des informations. Faute de quoi, le tribunal se prononcerait sans l'avis du soi-disant prévenu.

En réalité, les victimes téléchargent une version du logiciel malveillant CryptoLocker. Fedpol recommande donc de ne jamais cliquer sur des liens en cas d'incertitude sur l'expéditeur ou l'authenticité du contenu. Il faut en outre effacer le message et maintenir systématiquement son antivirus à jour.

Les cas de faux courriels peuvent être dénoncés au moyen du formulaire d«annonce sur le site internet www.fedpol.admin.ch

ats/cht

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.