Les officiers aiment leurs voitures de fonction

SuisseLes officiers n'ont pas aimé les projets d'Ueli Maurer, qui voulait réduire les coûts induits par leur flotte des voitures de fonction. Il a dû faire marche arrière.

Les officiers professionnels aiment beaucoup les berlines allemandes comme voiture de fonction.

Les officiers professionnels aiment beaucoup les berlines allemandes comme voiture de fonction.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'armée suisse gère un parc impressionnant de voitures de fonction. Pas moins de 1800, selon ses dires. Les forces armées achètent chaque année de nouveaux véhicules.

Rien que les frais de maintenance ont coûté en 2016 six millions de francs. Année où les acquisitions de voiture de fonction s'étaient élevées à 14 millions de francs, rappelle le SonntagsBlick.

Ueli Maurer impuissant

Les officiers de l'Etat-major général peuvent choisir un véhicule à hauteur de 60'000 francs. Des marques comme Mercedes, BMW ou Audi tiennent le haut du pavé dans ce marché.

Ueli Maurer à la tête du Département des finances (DFF) a voulu sévir et réduire de moitié les coûts de la flotte de véhicules du Département fédéral de la défense de la protection de la population et des sports (DDPS).

Résistance

Mais c'était sans compter la résistance des officiers, très attachés à leur confort de trajet. Et les projets d'Ueli Maurer ont fini dans un tiroir. Le DDPS a confirmé que les velléités d'économie pour les voitures de fonction personnelles n'étaient plus d'actualité.

Raison officielle: les officiers professionnels doivent pouvoir être engagés partout et à tout moment dans toute la Suisse. Un véhicule leur est donc nécessaire pour accomplir leur mission.

La réduction de la flotte se limitera donc aux 250 véhicules communs qui ne sont attribués à aucun officier et qui restent à disposition de plusieurs utilisateurs. Cette flotte sera réduite de moitié d'ici la fin du mois, a précisé le DDPS.

La flotte de représentation intacte

Cette décision n'affectera pas le parc des voitures de représentation. Il s'agit d'une vingtaine de limousine Mercedes-Benz que les responsables fédéraux utilisent pour accueillir les personnalités. A ces véhicules sont adjoints 16 chauffeurs.

Le DDPS met ces voitures à la disposition des autres départements. Cependant, ce sont bel et bien les militaires qui en font le plus grand usage puisqu'en 2016, ils les ont utilisées dans près de 40% des trajets.

Créé: 04.12.2017, 11h17

Articles en relation

Parmelin a son Monsieur avions de combat

Armée suisse Le ministre de la Défense a nommé à ce poste Christian Catrina, l'actuel chef de la politique de sécurité du DDPS . Plus...

L'armée risque d'avoir trop d'argent à dépenser

Suisse Des politiciens s'interrogent sur la capacité de l'armée à gérer ses fonds. Un doute qui survient alors qu'un nouveau report d'équipement de transmission est évoqué. Plus...

Achat de munitions controversé à l'armée

Suisse Un ex-collaborateur de l'Office fédéral de l'armement a bénéficié d'un contrat de 110 millions de francs pour l'achat de munitions. Copinage? Armasuisse s'en défend. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.